ÉPISODE 003 🎧Le triangle du succùs

 

SI JE VOUS DISAIS QU’INTÉGRER TROIS ÉLÉMENTS DANS VOS PROJETS PEUT VOUS FAIRE GAGNER UN TEMPS PRÉCIEUX ET VOUS MENER À LA RÉUSSITE. SERIEZ-VOUS SCEPTIQUE ? DANS CET ÉPISODE, JE VOUS DÉVOILE MES RÉCENTES DÉCOUVERTES.

— transcription —

C’est le grand malheur de sa vie, Charles arrive rarement Ă  terminer ce qu’il entreprend. Pourtant, au dĂ©part, il est toujours super motivĂ©.  

Il est convaincu que son pire ennemi est le temps. Charles est loin d’ĂȘtre le seul Ă  s’imaginer manquer de temps. Est-ce que ce que je viens de dire te choque ? Imaginez manquer de temps ! Pardon, mais le manque de temps est bien rĂ©el dans ma vie, me direz-vous.

C’est ce que la plupart d’entre nous pensent. Et ce qui nous fait croire cela, c’est que nous vivons dans un monde hyper-connectĂ© oĂč le niveau de distractions est tel qu’il est de plus en plus difficile de se concentrer sur une chose Ă  la fois.

Or, tous les scientifiques qui font des recherches sur ce sujet sont formels : Essayer d’accomplir plusieurs choses en mĂȘme temps est beaucoup moins productif.

Êtes-vous comme Charles ?

Avez-vous du mal Ă  terminer ce que vous commencez ? Avez-vous cette sensation de toujours manquer de temps ?

À la longue, cet Ă©tat d’esprit est nĂ©faste pour la santĂ© et peut mener Ă  l’épuisement.

Je fais des recherches sur ce sujet depuis de nombreuses annĂ©es, cela m’a permis de crĂ©er un systĂšme personnalisĂ© qui incluent les astuces et les conseils de toutes les meilleures pratiques que j’ai expĂ©rimentĂ©es, et que la science confirme.

Mais je savais que si je voulais ĂȘtre plus productive, sans que cela soit pĂ©nible ou fastidieux. je devais rĂ©ussir d’une part, Ă  simplifier les processus et d’autre part, Ă  ajouter une note crĂ©ative Ă  l’exercice.

Planifier doit ĂȘtre amusant, stimulant et efficace. Depuis que mon systĂšme est en place, je pense avoir quadruplĂ© ma productivitĂ©. Ce n’est jamais parfait, comme on dit dans le domaine de l’art, c’est un Work-in-progress, mais le fait que planifier soit devenu amusant fait en sorte que  je n’oublie pas de rĂ©viser, tous les mois et tous les 90-jours. Je me suis crĂ©Ă© un super cahier de suivi, mais j’ai aussi un vrai cahier
 et c’est trĂšs amusant
 j’ai toujours hĂąte de faire le point. Et cela est inestimable, car je peux rĂ©ajuster plus rapidement et de maniĂšre rĂ©flĂ©chi, plutĂŽt que de changer de stratĂ©gie Ă  tout instant.

Pour ceux et celles qui souhaitent mettre un tel systĂšme en place, vous pouvez aller sur le site www.dessinezvotrefutur.com

Le sujet de cet Ă©pisode, c’est le triangle du succĂšs, une dĂ©couverte que j’ai faite rĂ©cemment et qui vaut de l’or si on comprend bien son importance.

Lorsque nous nous intĂ©ressons Ă  un sujet en particulier, au fil des ans, on commence Ă  voir des motifs qui se dessinent
 j’ai beaucoup publiĂ© sur le sujet des neurosciences, de la psychologie et de la productivité 

mais je viens de comprendre une nouvelle chose que je souhaite absolument partager avec toi aujourd’hui, j’ai appelĂ© cela le triangle.

C’est d’ailleurs le socle fondateur du Club privĂ© de La Nouvelle École de CrĂ©ativitĂ©, skillability, ce sur quoi toutes nos stratĂ©gies et activitĂ©s seront construites.

Si vous mettez en pratique ce que je vais vous enseigner dans cet Ă©pisode, je vous promets que votre vie va s’amĂ©liorer Ă  tous les niveaux.

Avez-vous un bout de papier avec vous et un stylo ? Sinon, visualisez un triangle.

Sur la pointe du sommet
 inscrivez compétences psychosociales.

Sur la deuxiÚme pointe, au bas, à gauche, inscrivez
 avancées technologiques, super-usagers.

Sur la troisiùme pointe, au bas, à droite, inscrivez
 intelligence collective

Si vous rĂ©ussissez Ă  dĂ©velopper des habitudes qui vous permettre d’intĂ©grer ses trois composantes dans tout ce que vous crĂ©ez et rĂ©alisez, vous allez transformer votre vie pour le meilleur et vous aurez de moins en moins l’impression de manquer de temps.

Plus encore, vous aurez plus de temps devant vous que vous n’en avez jamais eu.

Reprenons chaque partie :

CompĂ©tences psychosociales, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit de toutes ces compĂ©tences inter et intra personnelles, ces compĂ©tences relationnelles et comportementales, 

Cela comprend la connaissance de soi, la capacitĂ© Ă  anticiper, canaliser ses Ă©motions,  planifier, s’organiser, communiquer, collaborer avec les autres. Il s’agit d’un large bouquet de compĂ©tences dont on a tous besoin pour mieux vivre avec soi d’abord et avec les autres ensuite.

Le souci, ces compĂ©tences essentielles sont peu enseignĂ©es et pas toujours de la bonne maniĂšre, le terme consacrĂ© dĂ©sormais, c’ est Softskills, pour certain il y a une certaine condescendance associĂ©e aux compĂ©tences douces


Pourtant qu’on soit un programmeur, un ingĂ©nieur ou une personne qui a besoin de connaissances techniques de pointe sans compĂ©tences psychosociales, cette personne aura Ă©normĂ©ment de mal Ă  rĂ©ussir mĂȘme si ses connaissances techniques sont irrĂ©prochables.

Les compĂ©tences techniques sont les premiĂšres qui disparaĂźtront. Mes Ă©tudiants spĂ©cialisĂ©s en apprentissage des machines savent que s’ils font bien leur travail, les machines les remplaceront.

Investir dans le dĂ©veloppement de ces compĂ©tences psychosociales est essentiel pour toute personne peu importe son domaine d’activitĂ©s.

Passons maintenant à notre deuxiÚme pointe du triangle : Avancées technologiques, super-usagers.

Un jour j’ai donnĂ© un cours dans un centre de recherche, certains participants Ă©taient complĂštement rĂ©fractaires aux technologies. Je suis dĂ©solĂ©e, mais dans le monde d’aujourd’hui, une personne qui se ferme Ă  la technologie s’isole du monde pour de bon. Si vous avez Ă©coutĂ© l’épisode deux stratĂ©gies pour rĂ©ussir un projet, je vous parlais qu’une espĂšce disparaĂźt souvent Ă  cause de l’isolement. Dire non aux technologies, c’est dĂ©cidĂ© de se couper du monde.

Il est donc essentiel de s’adapter un peu tous les jours pour rester dans le mouvement du monde. Cela ne veut pas dire passer notre vie le nez rivĂ© sur nos Ă©crans, il est essentiel de se dĂ©connecter et de rechercher le plus possible des environnements naturels. Mais maĂźtriser les bons outils est crucial pour gagner un temps prĂ©cieux.

Notre derniùre pointe du triangle maintenant, l’intelligence collective. Sans elle, on ne peut rien, on n’est rien. Nous avons tous besoin des autres pour survivre.

Il y a deux façons de regarder, ce dernier aspect. On peut suivre le courant ou ĂȘtre intentionnel. Je fais partie du deuxiĂšme groupe.

Être intentionnel, veut dire aller vers les autres mĂȘme si nous avons une nature introvertie, apprendre Ă  travailler en Ă©quipe, mener des projets de co-crĂ©ation
 l’intelligence collective exige une attention particuliĂšre aux autres.

Les trois pointes de notre triangle ne peuvent exister seules. Pour dĂ©velopper nos compĂ©tences psycho sociales, nous avons besoin des autres et des technologies pour anticiper, s’organiser, communiquer, etc. MĂȘme chose avec les technologies, pour devenir un super-usager, nous avons besoin de faire partie de groupes et de communautĂ©s, de partager information et expĂ©riences, et pour cela, nous avons besoin de compĂ©tences psychosociales, je vous invite Ă  lire mon article dans le laboratoire crĂ©atif sur www.cahiersdelimaginaire.com, 6 compĂ©tences clĂ©s pour les e-leaders qui rĂ©sume cet aspect.

Que veut dire ĂȘtre intentionnel au juste, c’est de s’assurer que ce triangle est Ă©quilibrĂ© et qu’il nous aide Ă  construire des projets plus facilement et rapidement.

Cela veut dire rĂ©partir notre temps pour allouer un pourcentage Ă©quivalent Ă  ces trois aspects, une lacune dans l’un des trois, nous fera perdre du temps et nous obtiendrons de moins bons rĂ©sultats.

On peut hausser les Ă©paules et se dire advienne que pourra ou croire en la pensĂ©e magique pour que tous nos problĂšmes soient rĂ©solus. Et se retrouver dans quelques mois, dans un an, dans une situation encore pire parce que l’écart se creuse.

Moins on arrive Ă  terminer nos projets, moins on entreprend, et moins entreprend, moins on s’accomplit, moins on s’épanouit.

Alors que si on fait avancer les trois aspects ensemble, tout devient plus facile et rapide.

Je ne crois pas qu’on puisse tenir trĂšs longtemps lorsque les choses sont trop difficiles, je pense qu’il faut de la joie, de la lĂ©gĂšretĂ© et que cela s’acquiert au fil du temps. Lorsque nous nous sentons en contrĂŽle de certains aspects de nos vies et que nous sentons que nous progressons avec l’aide des autres, on ne se sent pas comme la souris qui tourne Ă  vide sur sa roue.

Alors ayez toujours ce triangle en tĂȘte lorsque vous planifiez vos activitĂ©s, vos formations, vos projets, pensez Ă  garder un juste Ă©quilibre entre ces trois Ă©lĂ©ments.

Le club privĂ© de La Nouvelle École de CrĂ©ativitĂ©, Skillability est construit sur ce modĂšle.

Chaque personne dĂ©finit un projet Ă  rĂ©aliser pendant l’annĂ©e et est accompagnĂ© avec des activitĂ©s pour l’aider Ă  n’oublier aucune pointe du triangle.

Des études réalisées par les prospectivistes montrent que les personnes qui jouissent de ses trois composantes dans leur vie réussissent beaucoup mieux que les autres.

À vous de jouer maintenant. Dessinez votre triangle avec ses trois composantes :

  • CompĂ©tences psychosociales

  • AvancĂ©es technologiques « super-usager »

  • Intelligence collective

Et si vous avez envie d’ĂȘtre les premiĂšres histoires Ă  succĂšs du club privĂ© Skillability, rejoignez-nous si les inscriptions sont toujours ouvertes lorsque vous Ă©couterez ce balado.

Si vous nous rejoignez et jouez le jeu avec nous, vos progrĂšs d’ici un an sont assurĂ©s.

Et l’équilibre de votre triangle sera respectĂ©. À la Nouvelle École de CrĂ©ativitĂ©, nous appelons cela notre TRIANGLE D’OR.

Un thĂšme chaque mois, des activitĂ©s et des exercices, pour que vous cessiez de procrastiner sans mĂȘme vous en apercevoir tant vous aimerez faire avancer votre projet de la sorte avec mon aide et celle des autres membres du groupe.

Skillability n’est pas un club oĂč l’on vous inonde de contenus Ă  consommer, c’est un lieu oĂč l’on vous invite Ă  ĂȘtre crĂ©ateur de votre vie pour retrouver du temps et de la libertĂ©, tout en construisant un projet qui vous tient Ă  cƓur et qui vous rendra fier dans douze mois.

On peut attendre, se dire qu’on n’est pas encore prĂȘt, que ce n’est pas le moment
 mais la vie passe vite. Finalement y a-t-il un moment idĂ©al pour apprendre Ă  faire avancer ses projets de la bonne maniĂšre tant sur le plan personnel que professionnel.

Je pense que plus on retarde, plus on se prive d’amĂ©liorer sa vie.

C’est cumulatif tant du cĂŽtĂ© nĂ©gatif que positif. Lorsqu’on dĂ©veloppe les bons rituels et habitudes, lorsqu’on apprend les bonnes choses, qu’on met en place les bonnes pratiques, les gains s’accumulent. Et si on ne le fait pas, les pertes s’accumulent
 et plus le temps passe, pire c’est.

 Donc, pourquoi attendre ? Et surtout qu’est-ce qu’on attend-on au juste ? Ne serait-ce pas une fois de plus, une maniĂšre de procrastiner ?

J’espĂšre que ce concept du triangle t’aidera Ă  avancer. Je dis au plaisir de retrouver tous ceux qui nous rejoindront et Ă  tous les autres ont se retrouve dans un prochain Ă©pisode ou dans les cours et ateliers de La Nouvelle École de CrĂ©ativitĂ©.

Si tu as aimĂ© ce balado, merci de t’abonner et n’hĂ©site pas Ă  me laisser un commentaire ou de me poser tes questions, je serai ravie d’y rĂ©pondre dans un prochain Ă©pisode.

Pour tĂ©lĂ©charger le cahier d’exercices 🙌 qui accompagne cet Ă©pisode.

Je rejoins le club privé des leaders créatifs
de La Nouvelle École de crĂ©ativitĂ©

 
Sylvie GendreauComment