ÉPISODE 001 🎧 Pour en finir avec le perfectionnisme

 

Épisode 001

— transcription —

PODCAST DE LA NOUVELLE ÉCOLE DE CRÉATIVITÉ AVEC SYLVIE GENDREAU

Louise a toujours obtenu de bons rĂ©sultats dans ses Ă©tudes. Elle est un bon petit soldat. DisciplinĂ©e, volontaire. Elle a toujours tout fait pour plaire Ă  ses parent. Mais depuis qu’elle doit rendre un mĂ©moire, elle a du mal, elle a le sentiment que ce qu’elle Ă©crit n’est pas assez bien. Elle recommence encore et encore. Louise dĂ©prime de plus en plus et ne voit plus le jour oĂč elle va obtenir son diplĂŽme. Plus le temps passe, plus la pression augmente, moins elle a le moral et la motivation de continuer. La peur de l’échec et de l’opinion des autres la tĂ©tanisent.

Jean est cadre dans une moyenne entreprise. Il a connu une belle ascension. Sauf qu’il vient de se voir refuser une promotion. Il est incapable d’accepter cette dĂ©faite. Il en veut Ă  son supĂ©rieur. Ses talents ne sont pas reconnus, il est certain d’ĂȘtre le meilleur. Ils se sent coincĂ©. Il a envie de dĂ©missionner, mais il ne peut pas rester sans emploi, il a deux jeunes enfants.

Souffrez-vous, vous aussi, de perfectionnisme ? Avez-vous cette sensation de ne jamais atteindre les exigences qui vous poussent Ă  en faire toujours plus parfois trop, Ă  votre propre dĂ©triment ? Si oui, soyez sur vos gardes, le perfectionnisme peut Ă©ventuellement mener Ă  la la dĂ©pression, Ă  des dĂ©rĂšglements alimentaires, vous empĂȘcher de terminer vos projets et de crĂ©er ce que vous avez d’unique Ă  apporter aux autres.

Je m’intĂ©resse au perfectionnisme depuis quelques annĂ©es. Plusieurs articles scientifiques ont Ă©tĂ© publiĂ©s. Cela m’a donnĂ© l’idĂ©e d’écrire un article sur mon blog. Le perfectionnisme peut ĂȘtre un frein important Ă  la crĂ©ativitĂ©.

RĂ©flĂ©chissons. Pensez-vous que ceux qui ont rĂ©alisĂ© ou rĂ©alisent les plus grandes choses Ă©taient perfectionnistes ? Souvent, ils sont obsessionnels. Parce qu’ils cherchent la solution idĂ©ale, mais ils savent que pour la trouver, ils devront essayer plusieurs scĂ©narios et se tromper souvent. Plus nous expĂ©rimentons, plus nous pouvons ĂȘtre Ă©tonnĂ©s. La solution n’est pas d’attendre que cela soit parfait avant de le partager. Einstein n’a pas attendu, il a publié  et mĂȘme si son Ă©quation Ă©tait erronĂ©e, il a pu la corriger par la suite. Avec la bonne attitude, l’erreur nous permet d’apprendre et d’avancer.

Dans tout accomplissement important, il y a la persĂ©vĂ©rance et le souci du travail bien fait, mais tant que nous ne partageons pas notre travail ou nos crĂ©ations avec les autres, il est trĂšs difficile de s’amĂ©liorer, on se ralentit et, au bout du compte, on s’empĂȘche soi-mĂȘme de s’amĂ©liorer. Les crĂ©ateurs de contenus ont compris cela. Les premiĂšres vidĂ©os des youTuber et leur centiĂšme vidĂ©o ont souvent rien Ă  voir. Ils apprennent en crĂ©ant.

Je peux vous en parler du perfectionnisme, car cela pourrait ĂȘtre un de mes traits de caractĂšre. Si je ne fais pas attention, je peux m’acharner sur un petit dĂ©tail ou procrastiner par peur d’échouer. Heureusement, Ă  force de regarder comment fonctionne ceux qui accomplissent l’extraordinaire, ceux qui produisent beaucoup en ne travaillant pas forcĂ©ment davantage
 Ă  force d’expĂ©rimenter, j’ai rĂ©solu mon problĂšme. Je mets mon orgueil de cĂŽtĂ© et je me lance, tant pis si ce n’est pas parfait, je fais profiter les autres de ce que j’apprends et en Ă©change, leurs commentaires me permettent de m’amĂ©liorer, c’est un scĂ©nario gagnant-gagnant.

Je souhaite mener de multiples expĂ©riences dans diffĂ©rents domaines. Si j’attends que tout soit parfait, j’accomplirai peu de choses. Il faut oser et essayer. On peut toujours s’amĂ©liorer ensuite.

Depuis que j’ai dĂ©veloppĂ© ma mĂ©thode, je suis beaucoup plus efficace et heureuse. Imaginez la satisfaction lorsque vous vous couchez le soir et que vous avez accompli ce que vous souhaitiez accomplir, et que la mĂȘme chose se produit le lendemain et encore le surlendemain. Un mois ainsi et vous vous Ă©tonnez vous-mĂȘme d’avoir avancĂ© vers cet objectif qui est si important pour vous.

Le premier critùre, c’est d’accepter de se voir tel qu’on est. Prendre conscience de nos travers.

Le deuxiĂšme, c’est de comprendre que la vraie beautĂ© est plutĂŽt dans tout ce qui est imparfait. La vulnĂ©rabilitĂ©, comme en parle BrenĂ©e Brown, est un Ă©tat que nous ne devrions pas avoir honte de laisser transparaĂźtre. Si on veut toujours ĂȘtre perçu comme Ă©tant fort et parfait
 on attirera pas longtemps la sympathie. Alors que l’authenticitĂ© est souvent une façon d’ĂȘtre qui encourage les autres personnes Ă  ĂȘtre authentiques.

Imaginez que vous avez un rituel en place qui vous permet d’avancer sans que cela vous peine, que avez une nouvelle Ă©nergie chaque fois que vous reprenez le travail, que tous vos sens vous aident Ă  vous focaliser totalement. C’est ce qui m’arrive depuis un certain temps et c’est vraiment super !

Si vous avez essayĂ© de vaincre le perfectionnisme, mais qu’il est toujours prĂ©sent ? S’il vous arrive de vous autoflageller lorsque vous Ă©chouez ? Si trop de pression, vous fait perdre vos Ă©nergies crĂ©atrices ? Si vous n’osez plus prendre de risques ? Si vous ne terminez jamais vos projets dans les temps ? Si vous jugez les autres et vous-mĂȘme avec sĂ©vĂ©ritĂ©, il faut agir au plus tĂŽt. Et la solution n’est pas seulement d’essayer de se discipliner. Il faut repenser votre systĂšme de valeurs et vous donnez un plan d’action, simple, mais trĂšs efficace pour vous aider Ă  prĂ©venir de nouvelles rechutes.

Vous avez peut-ĂȘtre essayĂ© beaucoup de choses, mais votre perfectionnisme finit toujours par prendre le dessus ? Si vous vous perdez dans les dĂ©tails, c’est qu’il y a un souci. Si vous avez du mal Ă  passer Ă  la prochaine Ă©tape, Ă  terminer ce que vous commencez par peur de la critique.

On n’atteint pas l’exceptionnel en se faisant violence. Se dĂ©passer doit ĂȘtre stimulant, enivrant et satisfaisant. Autant il est formidable d’aimer le travail bien fait, d’ĂȘtre rigoureux et consciencieux autant cela ne marchera jamais, si vous nous sommes obsĂ©dĂ©s par la perfection et ne savons pas apprĂ©cier nos petites rĂ©ussites et les cĂ©lĂ©brer. Vous devez tout faire pour vous sentir bien en faisant preuve d’auto-compassion et vous devez partager cela avec d’autres. L’authenticitĂ© attire l’authenticitĂ©. La vulnĂ©rabilitĂ© attire la vulnĂ©rabilitĂ©.

J’adore crĂ©er de nouvelles choses et dĂ©velopper des contenus, j’adore ĂȘtre productive. Mais j’ai horreur de me sentir stressĂ©e et tendue, cela me ralentit. Si je suis dĂ©primĂ©e, rien ne va comme je le souhaite et mes rĂ©sultats s’en ressentent. Me donner la permission d’ĂȘtre imparfaite, ce sont de jeunes personnes qui me l’ont enseignĂ©.

Je vous propose de passer une heure en ma compagnie pour rĂ©gler ce problĂšme dĂ©finitivement. J’ai dĂ©veloppĂ© un atelier en ligne, pour rĂ©pondre Ă  la multitude de messages que j’ai reçu aprĂšs la publication d’un de mes articles sur Le perfectionnisme, je ne me doutais pas que ce problĂšme Ă©tait aussi douloureux pour autant de personnes.

Donc, ne vous en faites pas si vous ĂȘtes perfectionniste, ce n’est pas de votre faute. Cela vient souvent de l’enfance, nous voulons nous faire aimer, ĂȘtre apprĂ©ciĂ©s. Les adultes nous mettent parfois, mĂȘme inconsciemment, en compĂ©tition avec nos frĂšres et sƓurs, Ă  l’école avec nos compagnes et compagnons, dans le sport, en entreprise
 on nous compare constamment aux autres. Bien que la compĂ©tition puisse ĂȘtre un stimulant, se comparer aux autres est une trĂšs trĂšs mauvaise idĂ©e. La seule personne avec laquelle nous devrions ĂȘtre en compĂ©tition, c’est soi-mĂȘme.

En moins d’une heure, je vous promets que vous aurez la solution à votre problùme.

Vous vous sentirez mieux et vous aurez le moral !

Et ce qui ce sera encore plus spectaculaire, c’est dans trois mois, six mois, un an, deux ans lorsque vous allez vous retourner et faire le constat de tout ce vous aurez accompli.

Mais, attention, je ne vous propose pas un remÚde miracle ou une recette magique, bien que..., vous devrez mettre en pratique ce qui a transformé ma vie depuis quelques mois.

En deux ans, j’ai rĂ©ussi Ă  me former dans diffĂ©rents domaines, Ă  accroĂźtre le lectorat de mon blogue et de ma chronique avec The Conversation France, plus de 250 000 lecteurs au moment oĂč j’enregistre ce podcast, Ă  enseigner Ă  des centaines de doctorants chaque annĂ©e et Ă  crĂ©er des contenus de cours et Ă©laborer des systĂšmes Ă  la fine pointe de ce qui se fait aujourd’hui.

Je travaille beaucoup, en ce moment, c’est vrai. Mais j’adore cela. J’ai arrĂȘtĂ© de me dire que je pourrais faire ceci et cela
 j’ai arrĂȘtĂ© de travailler dans le secret, et j’ai commencĂ© simplement Ă  le faire et Ă  partager
 mĂȘme si j’avais des nƓuds dans l’estomac d’attaquer tous ces nouveaux projets en mĂȘme temps.

Ensuite, j’ai voulu que cela devienne plus amusant
 et c’est là, que j’ai tout compris. Vous n’avez besoin que de trois choses :

  • Les bonnes attitudes et croyances.

  • Les bons rituels.

  • Et un plan.

Et vous serez sur les rails.

Si vous appliquez ce que je vais vous conseiller, je vous promets que ce sera plaisant, efficace, et que votre vie sera transformée.

Vous vous dites peut-ĂȘtre comment est-ce possible que je puisse me dĂ©barrasser de ce perfectionnisme en moins deux heures alors que j’en souffre depuis l’enfance, que je me sens coincĂ© ou que je retombe toujours dans la mĂȘme trappe.

Le subterfuge dans cet atelier, nous changeons de peau. Nous troquons notre peau de perfectionniste pour celle du créatif.

Si vous avez tendance Ă  ĂȘtre perfectionniste, nous allons rĂ©soudre ce problĂšme ensemble. Mieux encore, nous allons inverser les effets pervers du perfectionnisme en atouts pour rĂ©ussir. Vous verrez comment l’auto-compassion et une organisation simple peut vous aider Ă  rĂ©ussir avec plus de lĂ©gĂšretĂ©.

On fait votre plan en moins de deux heures. Si vous l'appliquez, vous troquerez votre peau de perfectionniste pour celle du créatif.

Plus jeune, je pensais que le perfectionniste Ă©tait une bonne chose.

..Je pensais que cela m'aidait Ă  faire un meilleur travail.

..Je pensais que cela m'aidait Ă  avoir plus de succĂšs.

...Je pensais que c'était le seul moyen pour réaliser un travail bien fait.

Mais il s'avĂšre que tout ce que je pensais du perfectionnisme Ă©tait faux.

Se perdre dans les dĂ©tails n’est pas une façon de progresser. Cela peut conduire Ă  un perfectionnisme extrĂȘme, mais aussi, Ă  l'opposĂ© conduire Ă  l'inaction : si la personne se dit qu’elle ne peut pas satisfaire aux attentes trop Ă©levĂ©es, elle s’interrompt.

L’intĂ©rĂȘt de l’auto compassion, c'est qu'elle nous oblige Ă  prendre conscience de notre ressenti, de nos Ă©motions ou souffrances dans certaines situations au lieu de vouloir se montrer insensible ou invincible ! Aucun ĂȘtre humain n’est invincible. Du coup, au lieu d’'Ă©touffer le malaise, cela permet d'enclencher un processus de guĂ©rison et de rĂ©duire le sentiment de culpabilitĂ© face Ă  l'Ă©chec.

Si vous recherchez un cours sur la thĂ©orie du perfectionnisme, cet atelier n’est pas du tout pour vous. Il s’agit d’un atelier pratique. Car la seule façon d’en finir avec le perfectionnisme, c’est d’agir.

Si vous n’avez pas envie de changer vos maniĂšres de faire ou vos habitudes, ne gaspillez pas votre argent. Cet atelier a Ă©tĂ© conçu pour ceux et celles qui veulent des rĂ©sultats rapides, qui veulent commencer Ă  se transformer pendant l’atelier et qui seront motivĂ©s pour suivre le plan qu’ils auront conçu avec moi.

Cet atelier est basĂ© sur les principes fondamentaux sur lesquels reposent les pratiques des crĂ©ateurs et crĂ©atrices prolifiques. Ceux qui crĂ©ent Ă©normĂ©ment ont des systĂšmes efficaces en place qui leur permettent de modĂ©liser leurs habitudes. Les grands crĂ©ateurs ont une mentalitĂ© spĂ©ciale et c’est ce que je vous transmets dans cet atelier pour que vous puissiez dĂ©velopper la mentalitĂ© qui vous permettra de transformer vos pratiques rapidement grĂące Ă  un systĂšme infaillible, un systĂšme qui a fait ses preuves.

C’est illustrĂ© par plusieurs exemples qui devraient faire tomber les complexes et les inhibitions qui vous empĂȘchent de crĂ©er autant que vous le pourriez.

Pour arriver à ces résultats :

On préparer ensemble votre plan d'attaque pour que :

  • Vous retrouviez une joie de vivre en crĂ©ant davantage grĂące Ă  un processus simple pour dĂ©velopper de saines habitudes.

  • PrĂ©veniez les effets nĂ©fastes du perfectionnisme (Ă©tat dĂ©pressif, dĂ©rĂšglements alimentaires, pensĂ©es suicidaires, procrastination...). Il est important de ne pas attendre que cela dĂ©gĂ©nĂšre. Il faut agir tout de suite.

  • Vous allez bĂątir votre autonomie et reprendre le contrĂŽle de votre vie.

  • Terminer vos projets plus rapidement.

  • Obtenir de meilleurs rĂ©sultats avec moins d'efforts.

  • Transformer la pression des autres (y compris celle des parents ou de la sociĂ©tĂ© en gĂ©nĂ©ral) en leitmotiv pour rĂ©ussir.

  • Tripler votre productivitĂ© en trois mois en vous amusant.

  • AmĂ©liorer la qualitĂ© de vos projets.

Un plan en 5 Ă©tapes pour transformer vos habitudes et accomplir davantage. J’en parle par expĂ©rience, c’est le plan que j’applique depuis deux ans. Et cela fonctionne !

Donc si en finir avec le perfectionnisme est votre but et que vous souhaitez faire exploser votre créativité, ne perdez pas une minute, rejoignez-moi sans attendre pour cette formation.

En plus des 12 courtes vidĂ©os (entre deux et dix minutes chacune), vous aurez une checklist, pour vous assurer de faire tous les exercices, une synthĂšse des pratiques et de l’ensemble de ce systĂšme ingĂ©nieux comme aide-mĂ©moire, une cartograhie de vos habitudes, pour que vous fassiez votre premier plan.

Comme vous le verrez dans cet atelier, notre objectif est de toujours avoir un projet en cours et un plan prĂ©cis Ă  suivre. La beautĂ© de ce systĂšme, c’est qu’à la fin de l’atelier, tout tiendra dans un carnet que vous tiendrez Ă  jour, de projet en projet. Et prendrez du plaisir Ă  crĂ©er toujours davantage.

C’est un atelier pour ceux et celles qui veulent Ă©conomiser du temps en s’Inspirant des pratiques utilisĂ©es par des crĂ©ateurs et crĂ©atrices prolifiques. Si vous souhaitez mettre en place un tel systĂšme pour accroĂźtre votre productivitĂ© avec joie et transformer votre vie et vos projets, je vous attends de l'autre cĂŽtĂ©.

S’il y a des sujets que vous aimeriez que je traite dans un prochain podcast ou si vous avez des questions, laissez-moi une question sur le rĂ©pondeur (le lien est ci-dessous).

VoilĂ  qui termine ce balado sur le perfectionnisme, prenez soin de vous et faites de la place dans votre vie pour la vulnĂ©rabilité  cherchez la beautĂ© dans les dĂ©fauts de ceux et celles qui vous entourent
 personnellement, j’ai trĂšs peu envie d’avoir des amis parfaits. Je prĂ©fĂšre m’entourer ce crĂ©atifs, qui embrassent les nouvelles expĂ©riences avec curiositĂ©, qui explorent le monde avec gourmandise et qui me font partager leurs aventures imparfaites.

À bientĂŽt dans un prochain balado de La Nouvelle École de CrĂ©ativitĂ© ou dans un des cours ou dans notre club privĂ©, skillability,

POUR S’INSCRIRE À L’ATELIER EN LIGNE AVEC SYLVIE GENDREAU