Une paire d'ailes

 
unnamed.png
 

Y a-t-il une contradiction entre
vivre dans le moment présent
et savoir anticiper l'avenir ?

Ce sont les deux pôles du séminaire
que j'enseigne aux doctorants.

La première partie porte sur l'importance
d'être dans le moment présent...
...et la dernière partie sur
l'importance d'anticiper l'avenir.

Léonie, pour qui le moment présent est très important
(et elle a raison), s'est sentie comme un poisson dans l'eau
lors de la première partie du séminaire,
portant sur la méditation.

Mais elle a eu des doutes à la dernière partie
sur la capacité d'imaginer l'avenir.

Elle y a vu une contradiction et a ajouté :

«J'ai peur d'être déçue
si les choses ne se produisent pas
comme je les ai imaginées. »


J'expliquais que les héros ont en commun
la capacité d'imaginer de nombreux scénarios
de sorte qu'en situation de crise :

ils ont une capacité supérieure à décider
et à agir rapidement avec pertinence.

C'est ce que des études ont démontré.
Ces personnes qui semblent être dotées d'un sixième sens
ont des traits de personnalité communs.

Si cela peut sembler une contradiction à première vue...
il n'en est rien.

Il s'agit plutôt d'une gymnastique du cerveau.

On peut dire que pendant une crise, ces personnes sont pleinement dans le moment présent... elles font preuve d'une acuité mentale particulière. En très peu de temps, elles savent analyser, décider et agir.

Ces personnes héroïques ont en commun la capacité d'assimiler les expériences passées, d'en apprendre le plus de choses et d'imaginer comment ces expériences peuvent améliorer l'avenir.

Elles ont développé une gymnastique qui fait évoluer leur cerveau...
...c'est d'ailleurs ce que nous faisons dans l'atelier Méditer pour Créer.

Quelle est  la différence entre l'esprit et le cerveau ?

Les expériences alimentent le flux d'informations que nous faisons remonter au cerveau. Et c'est ce flux qui transforme peu à peu notre cerveau.

Et plus vous êtes conscients de ces flux, plus vous pouvez agir.

Non seulement, c'est un des volets abordés dans l'atelier Méditer pour Créer, mais j'ai également créé un fauteur de troubles agréable pour vous aider à pratiquer la neuroplasticité positive.

C'est très puissant.

C'est un peu comme si vous enfiliez une paire d'ailes
et que votre puissance était décuplée.

Marie-Laure, dont le mari souffre de la maladie d'Alzheimer
et pour qui la vie est compliquée en ce moment,
m'écrit qu'elle est fatiguée et déprimée, mais...

« Cette question de ce matin quel est votre atout 
m'a donné 
envie de me regarder un peu différemment.

Mon atout, c'est la passion (qui peut se transformer en difficulté parfois !)

La passion pour tout ce que j'entreprends.
La passion pour transformer la vie,
pour transformer les moments tristes en moments heureux,
pour transformer les objets,
pour transformer les mots...»

La passion me fait vivre même si parfois elle m'épuise. »

Oui, la passion fait vivre parce qu'elle fait de nous des alchimistes.

Entre l'esprit et le cerveau...

Entre la passion et l'action...

Tant que nous sommes vivants, nous pouvons tout transformer...  Marie-Laure.

La passion est cette petite flamme intérieure
qui nous rappelle de ne pas baisser les bras...

même si on est fatigué,

c'est en effet un atout merveilleux !

Parce que dans le fond, chacun sait que nous avons la capacité de transformer le réel.

Nous n'avons qu'à enfiler nos Ailes.

PS  Ce bel arfand des neiges est l'image que j'ai choisi pour la version électronique du fauteur de troubles agréable... si vous avez envie de transformation, on vous attend dans l'atelier Méditer pour Créer