Sexisme et plastique

 
Photo : Dustan Woodhouse

Photo : Dustan Woodhouse

Chaque semestre, des doctorants ont des projets pour nettoyer la mer.

La tâche semble tellement énorme.

Il faut trouver des solutions.

Au plus vite.

Hier, j'ai lu ce tweet.

 
Screen Shot 2019-02-26 at 10.11.51 PM.png
 

Si on continue ainsi... 
...la belle planète bleue sera une immense poubelle.

Parmi mes étudiants à Polytechnique Montréal, plusieurs Africains font des recherches pour aider leur pays.

Je retrouve trois obsessions :

1. Des élections libres. Ils se battent contre la corruption. D'ailleurs, une membre de notre tribu (dont je suis très fière) a été un rapporteur la semaine dernière. Bravo Ndiaya Ndoye !

2. L'environnement. S'il y a une chose abondante en Afrique, c'est le soleil, qu'est-ce qu'on attend pour l'utiliser davantage ?

3. La pauvreté. C'est inacceptable. Il faut apprendre à vivre autrement.

Il y aurait tellement de cours à développer et de blogues à créer pour apprendre à sauver les poissons, la mer et l'environnement. Si vous manquez d'inspiration, je vous conseille de regarder dans cette direction. Les plus jeunes en ont assez des comportements irresponsables. Et ils ont raison.

Et voilà que je n'ai pu m'empêcher de participer à un débat sur Linkedin.
Voici la pub qui fait polémique.

unnamed-1.png

J'ai un peu de mal à trouver drôles des blagues lourdes et sexistes.

Et je trouve que cela est pertinent avec le thème des messages de cette semaine.

Croire en ses rêves.
Changer le monde ensemble.

Créer un blogue pour exprimer qui nous sommes et aider les autres à résoudre des problèms.

Et avancer vers notre indépendance, pas à pas, avec constance et patience, pour ne pas dépendre de ceux qui ne se gênent pas pour nuire à l'avenir de nos enfants (et des leurs).

Chaque message diffusé a un impact.

Si l'humour détend et qu'il ne faut pas tout prendre au premier degré.

La responsabilité face à la planète devrait être une priorité pour tous, il en va de notre survie.

Et NON, je ne pourrai jamais trouver amusant qu'on étale des femmes dénudées pour vendre des voitures qui polluent (ou qui ne polluent pas d'ailleurs).

Chaque fois, j'ai l'impression qu'on vend la femme plutôt que la voiture. 

Ni qu'on traite une femme ministre de singe parce qu'elle a la peau noire !

Je n'adhère pas non plus à des arguments économiques.

Car tout ce gâchis, on l'a fait au nom de la sacro-sainte économie.

Donc chers membres de notre tribu, ne lâchons rien... il y a du travail à accomplir.

Et nous pouvons y arriver.

Valérie Vallien est au travail à sa façon :

« Bonjour Sylvie et merci pour vos chroniques matinales particulièrement énergisantes. Votre billet de ce matin "Sortir de l'ombre" m'a particulièrement touchée, tant il fait écho à ma situation actuelle.
Ma propre révolution au travail m'a amenée à investir un monde du travail plus orienté vers l'humain. En cheminant de lectures en conférences, il m'est apparu que toute la matière que je glanais depuis des mois méritait d'être partagée avec d'autres managers comme moi, désireux de réhumaniser le monde du travail. C'est ainsi qu'est né mon blog en octobre dernier. J'ai vraiment ressenti le besoin de sortir de l'ombre, de donner un écrin à mon projet et de partager mes aspirations et découvertes.
Une façon aussi de créer ma "marque". Et je confirme que cet exercice est particulièrement stimulant. »

Et la créatrice Karen Bessalam m'écrit également  à quel point sortir de l'ombre a été énergisant pour elle.

Plus je lis vos retours sur les cours, plus j'ai des idées, pour nous, dans le cadre de nos blogues.

Nous allons avancer avec ÉNERGIE, c'est le maître mot de la tribu de la Nouvelle École de Créativité.

Et honnêtement, je préfère que nous soyons moins nombreux, mais alignés sur certaines valeurs fondamentales... pour qu'on n'ait pas honte de rendre des comptes aux enfants de neuf ans qui nous posent des questions. 

La Nouvelle École de Créativité s'adresse aux non-conformistes qui ont envie de faire bouger les marques (et leurs marques).

Et faire cela ensemble, c'est enthousiasmant.

Donc merci à Émilie, Gilbert, Ludovic, Dominique, Marie-Hélène, Daniel, Patrice, Arielle, Pierre, Karima, Carole, Mathieu, Isabelle, Thierry... et tous les autres, nous cheminons dans la bonne direction.

PS Je vous attends dans l'atelier Réussir son blog  (le monde a besoin de vous).