Mes erreurs

 
Photo : Anh Nguyen

Photo : Anh Nguyen

Mes erreurs sont plus utiles que je ne le pensais.

Je me réjouis de créer les cours que je crée en ce moment même si cela me demande un certain effort.

Vous inviter à réfléchir, à créer, à vous surpasser, à innover est une deuxième nature pour moi.

Je fais cela depuis tout le temps. 

Lorsqu'une passion rejoint une force naturelle, cela rend les choses plus faciles.

Mais en ce moment...
... il y a autre chose.


Même si toute ma vie, j'ai créé avec l'aide des technologies.

Alors qu'on ne savait pas encore très bien ce qu'était Internet, avec mon équipe, nous avons créé un des premiers réseaux Intranet.

Et c'était exceptionnel. Nous avons déployé les rêves de milliers de salariés sur la toile. En deux et trois dimensions.

Un grand projet de co-création.

Créer avec des technologies émergentes signifie apprendre à surfer avec des bogues (pas des blogues 😆 )

Pour traduire mes idées dans la réalité, j'ai recruté des ingénieurs en aérospatiale, des experts en modélisation 3D, des dessinateurs hors du commun.

J'ai mêlé les styles, les genres, les personnalités.

Mais en ce moment, je n'ai plus tous ces ingénieurs et ces artistes à qui je n'avais qu'à dire mes rêves pour qu'ils essaient de trouver le code.

Je suis souvent seule face à mon ordi.

Et je dois transmettre ce qui se passe dans ma tête.

Dans l'atelier Réussir son blog... je vais bientôt ajouter la partie sur laquelle je travaille depuis plusieurs jours.

Il n'y a rien qui me frustre plus qu'un formateur qui fait allusion à des applications ou des logiciels qu'il utilise sans me montrer.

C'est comme attiser le feu.

On voit son résultat.

On a envie d'obtenir le même résultat... mais il nous dit : « Tu vas trouver plein de tutos sur YouTube. »

Mais toi, tu es engagé dans un processus d'apprentissage et de création.

Si tu ne sais pas exactement quel est cet outil et les codes de base pour le tester et voir comment tu pourrais obtenir les mêmes résultats sans aller te perdre sur YouTube pendant des heures, c'est frustrant.

Alors, je ne vais pas vous faire le coup, n'est-ce pas ?

Même si cela me prend plus de temps... je filme mon écran pour vous faire découvrir mes outils, et j'ajoute tous les liens.

Mais c'est plus long à faire que de se placer devant une caméra et de parler de ses résultats.

Je termine une partie de l'atelier qui regorge de mes outils préférés.

Des outils que j'aurais aimé connaître plus tôt.

Et je vous explique tout cela en détail.

Mais il y a plus.

Je vous offre mes erreurs.

Je n'ai pas le temps de faire de jolis paquets cadeaux.

Mais offrir ainsi ses erreurs pour vous éviter de faire les mêmes est une manière puissante d'enseigner.

Je suis ravie de faire cela maintenant, car j'apprends vite.

Bientôt, ces erreurs seront de l'histoire ancienne.

Mais en ce moment, pour expliquer, je dois les décortiquer.

En les décortiquant, je les comprends mieux.

Même chose pour les outils, je dois prendre le temps de les comprendre.

Et de ce fait, je découvre qu'ils sont encore plus formidables que je ne le pensais.

Je suis très enthousiaste avec mes découvertes

Pour mieux enseigner, je vous offre mes erreurs.

En échange, vous m'offrez une expérience qui aurait été impossible sans l'humilité de convenir de ce qui n'a pas été fait correctement.

Entre nous, si on n'a pas une nature masochiste... on ne va pas s'éterniser sur nos erreurs.

Or, sans ces erreurs, sans les recherches pour les comprendre, les découvertes n'auraient eu ni la même saveur ni la même profondeur.

Mes erreurs sont bien plus utiles que je ne le pensais.

Cela fait de meilleurs cours.

Au départ, c'est moins galvanisant que ce que je fais d'habitude.

Mais dans l'effort, il y a des étincelles... qui en produiront d'autres.

Les meilleurs livres ne sont-ils pas ceux qui sont écrits par des têtes chercheuses, qui nous racontent leurs échecs, leurs appentissages et leurs réussites ?

Je termine en répondant à des questions que j'ai reçues : 

Vais-je pouvoir suivre même je n'ai pas encore de site ou de blogue ?

ABSOLUMENT, c'est même mieux, car cela vous évitera des erreurs.

Réussir son blog enseigne une façon autre de tenir un blogue.

On apprend comment faire un blogue en 2019.

Et ce n'est surtout pas en créant un blogue tout de suite.

Cet atelier vous apprend à devenir un magnifique blogueur.

Et cet art se maîtrise par un savoir-faire qui n'a rien à voir avec la technique.

Ici, la technique arrive au bas de la liste.

Mais au lieu d'avancer dans le brouillard lorsque vous entendrez certaines expressions, non seulement vous comprendrez de quoi il s'agit vous saurez exactement... quelles sont les meilleures stratégies pour obtenir des résultats optimaux avec le plus de simplicité possible.

Cet atelier n'est pas pour les personnes pressées qui veulent créer un blogue pour se débarasser.

Cet atelier s'adresse à ceux qui veulent prendre le temps de comprendre et d'avancer sereinement vers de vrais résultats, un blogue qui sera l'allié de leur réussite.

Avec La Nouvelle École de Créativité, c'est toujours la même chose.

On prend le temps de préparer les fondations, et ensuite on peut se laisser glisser parce qu'on a un système bien huilé.

La priorité de cet atelier, c'est d'apprendre à écrire des articles qui seront appréciés des lecteurs, c'est le cœur d'un blogue.

Ensuite, c'est de comprendre les codes des blogues qui fonctionneront le mieux dans l'avenir.

De prendre les bonnes décisions. Pour ne pas avoir à recommencer. Et d'apprendre des erreurs des autres. Les miennes. Et de mes réussites.

Bientôt mon blogue avec The conversation France célèbrera son 330 000e lecteurs.

À demain,

Sylvie

PS  Envie de créer votre blog rejoignez-moi, on fait cela ensemble dans Réussir son blog.