INVESTIR EN SOI

 

Plusieurs de vos réponses sont des histoires de vie. Merci de ce partage.

En ce moment, je prends votre pouls.

Je vous entends respirer. Soupirer. Espérer.

Les questions font du bien pour préciser ses désirs.

Après une présentation, j'ai discuté avec quelques personnes.

Une des femmes disait avoir consulté une astrologue qui lui a dit que le 20 décembre 2019 serait une journée très importante pour elle et ses créations.

Quand je lui ai demandé quels étaient ses plans pour cette année, elle a haussé les épaules et m'a répondu : « Rien de spécial, je n'ai pas d'idées en ce moment. »

Je lui ai demandé si elle avait l'intention d'attendre jusqu'au 20 décembre ?

C'est long un an !

Je n'ai pu m'empêcher de penser que l'astrologue avait semée une petite graine dans le cerveau de cette femme.

Pas la peine d'entreprendre avant décembre puisque c'est le moment où se produira l'exceptionnel.

C'est fou les histoires que l'on peut se raconter parfois.

Une des étudiantes du programme Ma vie telle que je l'imagine a refait le programme deux fois.

Elle a compris beaucoup de choses sur sa vie et ses choix.

La deuxième fois, elle m'a écrit qu'elle avait pris une décision.

Elle n'attendrait plus que les choses lui arrivent, elle les ferait arriver.

Cela m'a beaucoup plu. Vous vous en doutez.

On est trop souvent dans l'attente ou l'espoir que le merveilleux croise notre route.

Ce n'est pas parce qu'on est volontaire qu'on empêchera le merveilleux de se produire.

Au contraire. C'est la façon de l'attirer.

Dans ma vie, il m'est souvent arrivé des choses incroyables de manière fortuite.

Et je les ai accueillies avec joie.

La vie est un jeu.

On peut la jouer de manière passive ou de manière active.

Combien sommes-nous prêts à investir en nous-mêmes ?

C'est justement lorsqu'on ne sait pas ce que l'on doit faire que l'on doit encore plus profiter de ces moments pour se former.

Investir en soi, c'est le plus important investissement que l'on puisse faire.

Cela peut nous aider à y voir plus clair.

Certaines personnes voient cela comme une dépense.

D'autres comme un investissement.

Cela me fait penser à un collègue américain dont l'entreprise en ligne connaît beaucoup de succès.

Il y a quelques années, il a pris un café avec un ami qui voulait offrir un service similaire au sien.

Il lui a donné quelques conseils gratuits et lui a expliqué ce qu'il devait faire.

Son ami voulait mieux comprendre. Il lui a demandé s'il pouvait les aider.

Ses honoraires à l'époque (qui sont beaucoup plus élevés maintenant) étaient de 1200 $ / heure.

Il a proposé huit heures pour analyser leur projet.

Son devis s'élevait à 10 000 $.

Dès qu'il a été question d'argent, son ami a reculé.

Il lui a dit que ce n'était pas dans leurs budgets.

Quelques mois plus tard, il lançait leur nouveau produit.

Étant donné que mon collègue a beaucoup d'expérience, il connaissait les erreurs à ne pas faire.

Son ami est tombé dans le même panneau où il était lui-même tombé quelques années plus tôt.

Mon collègue aurait détecté l'erreur tout de suite.

Cela leur a coûté 200 000 $ en manque à gagner.

Apprendre de la bonne façon, c'est ce qui fait toute la différence.

Il y a des économies qui se transforment parfois en pertes.

Investir en soi, c'est le meilleur retour sur investissement que nous pouvons avoir.

Pour conclure, j'aimerais commenter une de vos réponses :

« Je souhaite devenir une personne libre de transmettre ses connaissanceslibre de vivre ses passions sans entraves. Une personne qui participe à l'avènement d'un monde meilleur, une personne qui fait du bien sans se préoccuper de devoir gagner de l'argent. »

La liberté et l'indépendance viennent avec notre capacité de gagner de l'argent selon nos propres termes.

Je pense que le défi est justement là.

C'est un beau désir en soi, mais j'entends également la frustration de la dernière partie de la phrase.

Mon conseil, c'est d'y apporter une petite variante.

Sinon cela peut être comme la graine que l'astrologue a semée dans le cerveau de cette femme.

Je veux être libre et indépendante financièrement serait une meilleure formule

Car être libre, veut dire être autonome. Même lorsqu'on gagne suffisamment d'argent, il faut s'en préoccuper.

Apprendre à le gérer et à l'investir.

Lorsque nos actions et nos activités ont un sens et nous permettent de bien gagner notre vie, on gagne en confiance et en crédibilité.

Et c'est formidable.

Pour cela, il faut apprendre plusieurs compétences.

Ces compétences s'apprennent relativement facilement de nos jours.

Parmi ces compétences, il faut :

1. Trouver une bonne idée et savoir comment la développer (se former aux bons endroits, appliquer les bonnes méthodes et utiliser des outils simples et efficaces).

2. Organiser son temps pour être efficace en dépensant moins d'efforts à des choses à faible valeur ajoutée (productivité-efficacité).

3. Créer sa marque (savoir comment communiquer son histoire et ses messages), et ce, peu importe que l'on soit à son compte ou à l'emploi, d'une société. Repenser son CV comme une histoire et une image de marque personnelles fait partie des nouveaux codes qui s'écrivent en ce moment. Se faire connaître auprès des bonnes personnes.

Les deux premiers points sont déjà couverts par nos cours et le prochain atelier portera sur le troisième : créer sa marque avec une liste d'étapes et des conseils que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Et des exemples, bien sûr.

Ce sera à la fine pointe... de ce que l'on doit savoir et faire aujourd'hui pour faire connaître ses compétences.

Je devais m'enregistrer aujourd'hui, mais j'ai perdu la voix... après une journée à enseigner sous la neige.

Si tout va bien, l'atelier sera prêt dans quelques jours. Réservez du temps si cela vous intéresse d'investir en vous.