En devenir...

 
L-homme-qui-marche%2C+giacometti-sylvie-gendreau-des-idees-qui-chatouillent

Même avec les meilleures intentions... nous ne sommes pas toujours en contrôle.

Dans la chronique de cette semaine, Pourquoi combattre son stress ? Il est question de l'effet de groupe. Si les personnes de notre entourage sont stressées, cela aura un impact sur notre propre niveau de stress

Que faire lorsque nous vivons ou travaillons avec des personnes très stressées (et stressantes) ? 

La plupart des personnes ne disciplineraient pas un élève qui se conduirait mal en lui disant de s'asseoir et de méditer. Pourtant, cette nouvelle stratégie est mise en place, depuis le début de l'année 2017, à la Robert W. Coleman Elementary School, à Baltimore au Maryland. Les résultats sont phénoménaux. L'école primaire n'a suspendu aucun élève depuis.

L'école américaine a décidé de se concentrer sur la méditation pour discipliner les élèves qui se conduisent mal. Au lieu de leur demander de sortir de la salle ou de se rendre au bureau du directeur, ils sont envoyés dans la « salle des moments de conscience ». Depuis cette nouvelle pratique, les enfants veulent aller à l'école ! 

Le plus amusant ? En rentrant chez eux, les enfants enseignent à leur parent comment respirer !

L'effet de groupe est important.

Cette semaine, j'ai reçu une avalanche de messages, tous plus intéressants les uns que les autres.

Pusieurs réalisent que si on n'a pas le courage de dire ce qui nous dérange et de faire des choix, on participe à une culture qui ne nous ressemble pas. On bloque les énergies.

J'ai adoré vos retours. Comme moi, vous êtes éblouis par la qualité des membres de notre tribu et du lien qui nous unit.

L'image qui me vient est celle d'un jardin.

Pendant plus de deux ans, j'ai semé des graines dans une terre argileuse. C'était boueux...  est-ce que des fleurs émergeraient d'une telle terre ?

Lorsque je parlais du projet, dans les milieux traditionnels, cela semblait assez bizarre comme projet... les personnes ne comprenaient pas trop. Étant donné que je réfléchisssais intensément et que je me formais... le plan du voyage changeait souvent. Je semais des graines tous les jours, mais rien n'était visible. Même moi, je n'étais certaine de rien.

Lorsqu'on suit ses intuitions, il y a toujours un flou artistique... on ne sait pas quelles formes émergeront. On en dessine les contours, on mène l'expérience, on observe et on ajuste.

Un scientifique émet des hypothèses, mène l'expérience, observe et ajuste. Un enfant fait de même. Un adulte aussi.

C'est ainsi qe l'on crée chaque jour sa vie.

Lorsque je lis les messages des étudiants et des membres de la tribu, je ressens un véritable encouragement, j'imagine tout ce que nous allons créer...

Axelle s'étonne :

« Pourquoi parlez vous toujours au futur ? La Nouvelle École de la Créativité n’est elle pas déjà existante ? À demain, pour mon élixir du matin. »

Oui, La Nouvelle École de Créativité existe, bien sûr. Plusieurs parmi vous sont inscrits dans des programmes et ateliers dont vous chère Axelle !

Nous sommes en mouvement, en création, en action.

La Nouvelle École de Créativité, à l'image des sculptures de Giacometti, est habitée d'hommes et de femmes qui marchent.

Chacun de nous existe (dans le moment présent) et est en devenir... 

Nous devenons, peu à peu, qui nous souhaitons être. On se révèle à soi-même. 

Il en est de même pour La Nouvelle École de Créativité... elle se révèle à elle-même.

Ce que nous allons devenir... personne ne le sait. Le hasard jouera, bien sûr. Mais nos intentions sculptent le futur.

Ma lettre matinale est comme un scalpel qui esquisse les faits actuels (qui nous sommes maintenant) et les tendances qui se dessinent (qui nous devenons).

Ce travail, nous le faisons ensemble. La Nouvelle École de Créativité est une co-création, un work in-progress comme on dit dans le domaine de l'art.

Nos matériaux ? Nos intelligences, nos sensibilités, notre authenticité, notre créativité.

Je parle du futur, car je suis curieuse.... ce que je découvre est déjà fabuleux et nous en sommes qu'à nos premiers pas... La Nouvelle École de Créativité n'a que cinq mois et nous sommes déjà une tribu soudée et créative... au-delà de ce que j'avais imaginé.

L'effet de groupe est important.

Vous n’êtes pas encore abonné à la lettre matinale, rejoignez vite notre tribu.