LE BÛCHER DES VANITÉS 🔥

 
 PHOTO : IAN ESPINOS, UNSPLASH

PHOTO : IAN ESPINOS, UNSPLASH

Connaissez-vous plusieurs personnes prétentieuses ?

C'est juste une question. Comme ça.
Avant d'avoir réfléchi à la question, c'était une de mes catégories.
Ok, elle est ou il est un peu imbu de lui-même. Et hop... je les glissais dans ma boîte intitulée « prétentieux ».

Et moi, j'étais, dans la catégorie, « manichéenne ».
Un des plus grands défauts de ma jeunesse.
Les bons, d'un côté. Les méchants, de l'autre.

J'ai eu la chance d'avoir un ami sage. Avec lui, j'ai compris que j'avais ce terrible défaut.
À partir de cette prise de conscience, j'ai commencé à faire un travail sur moi.
La violence me fait horreur, mais ceux qui sont violents, ce n'est pas à moi de les juger. Le racisme me fait peur, mais ceux qui sont racistes, ce n'est pas à moi de leur lancer la pierre.

Lorsque mes valeurs sont heurtées de plein fouet, mon esprit rébellion gronde.
Mais si je m'emporte... suis-je mieux qu'eux ?

Lorsque je réagis ainsi, je suis dans le jugement.
Et dès que j'en prends conscience, je m'interdis de les juger.
Je n'ai pas eu leur vie. Je ne suis pas leur histoire.

Les êtres humains sont complexes.

Plus encore, si on essaie d'aller vers celui dont on a le plus peur, on pourra peut-être l'aider à voir les choses sous un autre angle.

Si on l'exclut dès le départ, si on le confronte avec colère, si on le rejette. Son venin sera encore plus mortel.

Être capable d'évoluer veut dire être capable de discuter calmement. Poliment.

Pour moi, qui a eu ce défaut d'être manichéenne et dont le plus grand défaut (encore aujourd'hui) est l'impatience, c'est encore plus difficile. Apprendre à communiquer avec celui qui est à l'opposé de soi, de ses croyances, de ses valeurs est un élément de base dans l'éducation de chacun.

C'est ce que nous devons faire en société. Et mieux nous le ferons, plus le monde s'apaisera. Cela ne veut pas dire fermer les yeux sur l'inacceptable. Cela veut dire apprendre le dialogue.

Mais avant de pacifier le monde, essayons de pacifier nos familles, nos entreprises, nos communautés.
Apprendre à communiquer sincèrement avec les autres est important pour maintenir de saines relations.

Qui sont vos compagnes et vos compagnons ?

Si vous êtes une nature plutôt introvertie, si rien ne vous réjouit plus que de travailler, tranquillement, sans être trop dérangé, vous rechercherez probablement un partenaire extraverti au moment de créer une entreprise ou de mener un projet qui exige une commercialisation ou de la gestion d'équipes.

Un partenaire extraverti, charismatique, bon vendeur, qui aimera rencontrer les clients et qui leur laissera des souvenirs impérissables grâce à son entregent.

Nous avons besoin d'amis et de collègues différents de nous. 

Il est également possible que vous ayez dans votre environnement des personnes aux personnalités extrêmes. Comme des narcissiques, par exemple.

Comment agir alors ?

Découvrez les excellents conseils du psychologue Nicolas Chevrier, c'est le billet du Laboratoire créatif cette semaine.

Narcissisme... ou le besoin de briller à tout prix.

Le point de départ pour une communication réussie, c'est de chercher, ce qui nous rapproche avant de se focaliser sur ce qui nous éloigne.

Et puis, oui, la diplomatie et les stratégies sont utiles.

Plus jeunes, la manichéenne que j'étais disait que tout cela n'était qu'hypocrisie. Mais j'avais tort.

Si je reproche aux narcissiques leur manque d'empathie. Je ne suis guère mieux si je ne suis pas empathique envers eux.

Bon, cela s'écrit aisément.

Dans la pratique, dans le feu de l'action et des émotions, c'est un art dans lequel on ne pourra exceller qu'en s'exerçant. Souvent.

Comme la pratique du piano ou du violon.

Sauf que pour nous, l'instrument, c'est nos relations humaines.

 
Sylvie Gendreau