Seul, c'est impossible !

 
carnet 2019_07_05 dessin solitude -2-Edit-Edit-2.jpg

Nous ne réussissons jamais seuls. 

Sans les autres, il est difficile d’avancer.

Que ce soit par un soutien moral, un soutien financier, un soutien technique.

Cela ne veut pas dire de se placer dans une situation de dépendance.

Au contraire, la recherche d’autonomie est notre meilleur allié.

Mais pour que les choses fonctionnent, nous avons besoin d’aide et de soutien d’une manière ou d’une autre.

Nous sommes tous liés, reliés, associés.

Et nous avons tous, sans exception, besoin de beaucoup d’amour.

Un robot, bien sûr, n’aura jamais besoin de ressentir ce sentiment… même si on essaie de le programmer pour qu’il nous donne l’impression qu’il a également besoin de nous.

J'avais écrit un billet amusant, le premier de ma collaboration avec The Conversation France.

Conversation entre humains et robots.

Pourquoi ce besoin humain ?

Parce que nous aimons nous sentir utiles.

Cela nous rend heureux de savoir que d’autres personnes apprécient notre aide, nos conseils, notre soutien.

Lorsqu’on y pense, c’est un mécanisme merveilleux.

Ce dont nous avons besoin pour nous, nous avons également besoin de l’offrir à d’autres.

Le perfectionnisme fait surtout du mal à la personne qui en souffre.

Une personne perfectionniste ne se sent jamais à la hauteur, veut toujours faire mieux, n’ose pas vraiment exprimer tout ce merveilleux potentiel en elle.

Le plus grand souci du perfectionnisme, c’est le manque de confiance et de satisfaction qu’il finit par causer.

Mais il a également un effet repoussoir, si vous êtes celui ou celle qui a toutes les bonnes réponses, les autres ne seront pas motivés à vous aider. Ils savent d'ores et déjà qu’ils ne feront jamais aussi bien que vous et que vous leur adresserez des reproches de toute façon.

Trop d’exigences envers soi-même nous fait du tort à soi, en premier lieu. Mais également à ceux qui nous entourent… qui ne peuvent se rendre aussi utiles qu’ils le souhaiteraient.

Si le perfectionnisme est votre combat, j’ai conçu un atelier pour vous aider. En deux heures, vous pouvez établir votre plan d’action et soulager cette douleur qui en plus de faire du tort à votre santé diminue vos chances de bonheur et de réussite.

Le temps des vacances est un moment propice à ce genre de réflexion

Sortez vos cahiers et rejoignez-moi !


Pas encore abonné à mes emails privés ? Rejoignez-nous pour ne rien manquer. 💌 et profiter d’escomptes réservés à mes abonnés seulement.

 
Sylvie Gendreau