Les toxiques

 
paulo-silva-767837-unsplash.jpg

Vous avez été nombreux à réagir sur les personnes toxiques !

Et vous avez été unanimes.
Votre conseil : fuir !

Voici ce qu'écrit Jean-Guy (depuis Malte) :

« Vous décrivez le portrait de la personne qui pose des questions et trouve toujours quelque chose à redire aux réponses de son interlocuteur.

Les gens qui utilisent ce moyen d’obtenir de l’énergie sont poussés ainsi à fouiller dans l’univers secret des autres. Ils s’activent pour obtenir de l’énergie soit de manière agressive en obligeant les autres à s’intéresser à eux, soit de manière passive en jouant de la sympathie ou de la curiosité des autres pour attirer leur attention.

La « victime », se sentant de plus en plus vidée de son énergie préfère, se taire. Le mécanisme d’indifférence par lequel elle répond encourage l’interrogateur à devenir intimidateur et pomper davantage l’énergie de sa victime. 

Tout ceci est expliqué dans « La Prophétie des Andes » de James Redfield.

Le mot "aspirateur" est judicieusement utilisé. »
 

Et Pierre (depuis Lausanne) :

« Non seulement le droit de dire non, mais aussi le droit de dire non sans avoir à le justifier, parce que c'est là que pourrait commencer une manipulation ou pire, une culpabilisation. Non, c'est non. Point. Un aspect important de ces personnes aspirateurs, c'est qu'elles ne se rendent pas compte de la violence mentale que représente leur attitude. Le droit de dire non, et respecter ce non, cela devrait être élémentaire ! Eh oui, une culture cela se défend ! »

Une contre tous !
Cela me fait penser aux formations de groupes. Cela vous est certainement arrivé. Il y a parfois une personne qui critique tout ou presque...  rien ne semble être comme elle aime. Lorsque vous êtes un consultant engagé par une entreprise, tous les participants doivent être traités de la même façon. Vous ne pouvez pas dire à une personne de simplement se retirer si l'expérience lui déplaît pour que les autres puissent en profiter pleinement. Il faut un certain doigté. Mais si vous n'agissez pas, la séance peut être gâchée par une seule personne (toxique).

Les haters
Un autre exemple concerne les réseaux sociaux. Les études montrent que de plus en plus de personnes perdent leur civisme, elles se défoulent avec des commentaires désinhibés. On les appelle souvent les Haters. Des jeunes se sont laissé démolir à cause de tels comportements. Ils ont arrêté de créer sur YouTube ou ailleurs.

C'est la raison pour laquelle, viser la masse, des millions de vues, vient avec ce genre de comportements. Si vous avez une boutique sur Times Square ou sur les Champs-Élysées, vous ne choisissez pas vos clients. Tous peuvent entrer dans votre boutique.

Un club privé
Lorsque vous avez des abonnés à vos emails privés ou si vous animez des groupes privés, c'est une autre histoire. Vos pouvez choisir qui vous recevez chez vous. Ou qui vous ne souhaitez pas recevoir. N'y entre pas qui veut !

Imaginez qu'une personne qui vous connaît à peine vienne chez vous et critique votre décor et les plats que vous avez cuisinés. Il est probable que vous ne l'inviteriez plus.

Si on n'aime pas un restaurant, on est libre d'y revenir ou non.

Vous êtes chez vous !
Lorsque vous êtes chez vous, si des personnes n'aiment pas ce que vous aimez, ce que vous représentez, ce que vous êtes... pourquoi devriez-vous les subir ?

Dans notre tribu, c'est la même chose.

Mes emails quotidiens sont les mets que je prépare pour vous.

Si vous n'aimez pas leur contenu et leur style, c'est facile, vous pouvez simplement vous désinscrire. 

C'est la même chose pour vous. Vous êtes libres d'accueillir ceux que vous souhaitez au sein de votre communauté et de vos groupes privés.

Et cela, les amis, ça fait toute la différence !

Parce qu'avec les bonnes personnes, vous pouvez créer l'extraordinaire. Alors qu'avec des personnes toxiques, vous restez en deçà de votre potentiel. Ils sont les champions pour saper lemoral des autres.

Vous avez peut-être entendu parler du projet Aristote de Google. Ils ont analysé des centaines de milliers d'équipes. En deux mots, il a été démontré que les équipes qui obtiennent les meilleurs résultats ne sont pas les équipes où il y a une personne géniale, mais leséquipes où il y a une vraie complicité entre les membres de l'équipe. C'est lorsque les personnes aiment travailler ensemble qu'elles créent des choses extraordinaires.

Ce n'est pas la peine de suivre des personnes dont on n'aime pas lestyle.

Ou d'être suivi par des personnes qui n'aiment pas notre style.

Mais si nous nous apprécions les uns les autres, alors nous pourrons nous critiquer de manière constructive et améliorer le décor de nos maisons, de nos recettes et de nos créations.

C'est vraiment ce que je souhaite entre les membres de notre tribu. Des échanges libres et sincères. Mais non. Les personnes toxiques ne seront pas admises.

Parce que notre objectif, c'est de créer l'exceptionnel et, pour atteindre ce résultat, nous avons besoin de tisser une super complicité entre nous. Basée sur le RESPECT. 

C'est notre culture !

Apprenez à mieux vous connaître et faire les choix qui vous conviennent dans le programme Ma vie telle que je l’imagine.

 
Ma vieSylvie Gendreau