Une phrase

 
enrico-mantegazza-728962-unsplash.jpg

Cette semaine, mes propos ont gravité autour de trois verbes :

CROIRE
RÊVER
VOIR

Vos réactions ont été fortes et émouvantes.

D'une semaine à l'autre, j'apprends à vous connaître.

Il y a une telle profondeur dans nos échanges.

L'authenticité appelle l'authenticité.

Au sein de notre tribu, on peut avancer sans fard.

Ce qui émerge de nous ?

Le VRAI.
L'HUMILITÉ.
L'IMPERFECTION.

J'y vois la beauté.

Vous l'avez peut-être remarqué.

Je reviens sur ces thèmes au moment de mes revues trimestrielles.

Dans une vie à cent à l'heure, sous le prétexte de la productivité, c'est un jeu de recentrage.

Donc de nettoyage.

On fait maison nette.

On se prépare pour une nouvelle saison.

On fait peau neuve .

Redéfinir mes objectifs repose sur des exercices fondamentaux :

Ceux que je propose dans Dessinez votre futur et Ma vie telle que je l'imagine.

J'ai d'ailleurs été ravie de recevoir des nouvelles d'étudiantes de ce programme cette semaine.

C'est un programme hors du temps où l'on s'accorde le luxe d'être pleinement soi-même pour un voyage introspectif.

Mais qui, paradoxalement, nous rapproche des autres.

Michèle écrit : « J'aime les randonnées, j’aime la marche qui me fait découvrir et savourer les paysages et les gens à mon rythme, en leur donnant le temps de pénétrer en moi, de laisser leur marque dans mes yeux, dans ma mémoire, dans mon vécu. La démarche de la ligne de vie, c’est un peu une marche aussi. Elle demande du temps, chaque souvenir ramène en moi les images, les sons, les émotions liés à tous les paysages et rencontres de ma vie. Alors que j’appréhendais confusément un voyage trop centré sur moi, construire et reconstruire sa ligne de vie, c’est une belle balade ! »

J'ai expérimenté... une cohorte où tous les membres démarrent en même temps, mais j'ai constaté que certains avaient besoin de temps.

Et s'il y a un exercice pour lequel il ne faut pas être bousculé, c'est bien celui-là.

J'aime que chacun puisse rythmer ses promenades comme cela lui convient.

Une promenade où l'on se replonge dans son passé pas tant pour se souvenir que se réinventer.

Carole partage : « Plus de 2 mois sont passés depuis ce mail... mais je n'ai pas lâché ! Je reçois ta lettre quotidienne qui me stimule, m'ouvre d'autres horizons et surtout me rappelle tout les jours que j'ai quelque chose sur le feu...  La plongée rétrospective que tu me demandes m'a semblé simple de prime abord ! Fallait juste que je trouve des photos de mon enfance ! Où sont-elles, chez mes parents à 7000 km !! Ma mère pleure chaque fois qu'elle regarde des photos... et moi aussi ! Difficile de lui demander à elle de chercher pour moi ! Je dois me rappeler, mais tout se mélange, qu'est ce qui est important, marquant ?! Je me raconte des histoires (vraies bien sûr mais choisies selon le contexte !) selon les âges de ma vie ou les personnes à qui je parle de mon passé ! Je crée des mythologies ! Bref l'honnêteté et la synthèse que tu me demandes et bien je n'y arrive pas, pour le moment...  mais mon cerveau travaille et j'évolue, je me détache de certaines croyances, comme ça l'air de rien !! Je lis aussi ! Je sais que je dois faire cet exercice, je le ferai, je suis presque prête 😉! Bien à toi et à notre tribu ! »

Pendant le voyage et les promenades, il arrive qu'on attrape de petits coups de soleil, ça picotte le soir venu.

La peau pèle et se régénère... à nouveau prête pour une nouvelle aventure.

Merci les filles pour ces nouvelles !

Ce que j'aime le plus entre nous, c'est ce temps que nous nous donnons.

La lettre devient comme un espace intime, où l'on fait une pause ensemble.

L'écrivaine Margaret Atwood a écrit : « Un mot après un mot, c'est le pouvoir. »

J'aime que vous preniez le temps de m'écrire vos rêves, vos pensées, vos ressentis, vos souvenirs.

Les mots sont les traits d'union qui nous relient.

Nous formons une grande phrase.

L'exercice du jour ?

Toute la semaine, je vous ai invité à rêver.

D'ailleurs Isabelle m'écrit qu'elle a décroché l'emploi de ses rêves.

Eh oui ! Si l'on prend le temps de les écrire, si on y met de l'intention, les rêves se réalisent.

Aujourd'hui, je vous propose d'écrire en un seul mot votre souhait le plus cher.

« Un mot après un mot, c'est le pouvoir. »

PS Si vous êtes prêts à aligner plusieurs mots pour définir vos objectifs... rejoignez le programme Dessinez votre futur