UNE IDÉE DE FOLLE

 
rawpixel-752537-unsplash.jpg

Ne sous-estimez pas vos idées folles.

NIKE a été construit sur une crazy idea d'un étudiant de Stanford pendant ses études.

C'est Phil Knight lui-même qui le dit.

Et combien d'autres entreprises ont commencé ainsi.

Par une simple idée.

Mais toutes les idées ne se valent pas.

Comment savoir si votre idée mérite d'être poursuivie ?

Je suis à préparer les prochains ateliers de La Nouvelle École de Créativité. Merci de vos réponses à la question que je vous ai posé dimanche. Cela m'aide à choisir par quoi commencer pour vous aider. Je pense avoir trouvé ce dont vous avez le plus besoin, tout de suite.

Que se passe-t-il pendant la période des fêtes ?

Je me rappelle avoir beaucoup joué au Monopoly. J'étais la seule enfant dans le groupe. Sous la table, grâce à mes tantes, les billets fusaient. Je gagnais souvent les parties 😉. Je me souviens encore de l'atmosphère. Je revois leurs visages, leurs sourires.Toutes ces personnes sont décédées aujourd'hui. Mais, pour moi, elles sont toujours vivantes.

Les temps ont changé...

Il arrive souvent que certains yeux soient rivés sur leur téléphone ou leur tablette.

On parle de plus en plus d'addictions.

On a hâte de bouger, de retrouver son jeu vidéo.

On a du mal à se concentrer sur les conversations.

On se lasse plus rapidement.

Mais il y a aussi d'autres tendances qui se dessinent.

Certains, parmi les plus jeunes, reviennent aux livres papier.

D'autres font des cures de désintoxication technologique pendant quelques heures, quelques jours.

Plusieurs retrouvent le plaisir de jouer à des jeux de société. On y revient !

En même temps, je lis vos commentaires :

« J'aime mon activité, mais elle n'est pas complète. »

« J'aimerais trouver un emploi ou un projet, mais c'est difficile. Beaucoup de pression. »

« Je recherche une autonomie financière liée à la créativité. »

« Je me freine moi-même... »

« Je ne sais pas comment faire. »

Cela m'a donné une idée folle : transformer un atelier en jeu.

J'ai commencé à vous imaginer, regroupé autour d'une table.

J'ai vu des adolescents, des parents, des grands-parents.

J'ai vu des couples. Des bandes d'amis.

J'ai imaginé les idées OUF qui pourraient émerger d'un groupe dont les membres ont des âges différents. 

J'ai aussi vu des personnes seules (on peut préférer jouer seul).

Mais ce que j'ai surtout vu, c'est l'adrénaline de joueurs qui jouent pour gagner.

Et je me suis dit que développer des compétences en jouant, ce serait formidable.

Tout n'est pas encore prêt. Les premiers scripts sont en cours et le tournage devrait commencer mercredi.

Je vous en parle aujourd'hui pour deux raisons :

1. Ces ateliers seront des raccourcis pour des résultats rapides.

La synthèse de ce qu'il faut savoir pour créer un petit projet pour des revenus supplémentaires en développant des compétences utiles dans le monde d'aujourd'hui.

Il y a mes ateliers, mais vous pouvez aussi créer vos propres jeux.

Ma proposition pour vous, c'est d'y réfléchir.

Que pourriez-vous imaginer pour réunir ceux que vous aimez autour d'un petit projet mobilisateur ?

Vous n'avez pas à décider de quel projet il s'agit.

J'arriverai avec de super munitions dans le premier atelier-jeu, Trouver des idées rentables.

2. Commencez à réfléchir aux personnes avec qui vous aimeriez jouer.

Il y aura des dates de tombée.

Je suggère 30 minutes chaque jour x 5 jours x 5 semaines.

Imaginez que cela commence le 10 décembre et se termine le 11 janvier.

Et qu'à la ligne d'arrivée, vous avez déjà gagné un peu d'argent avec votre idée créative.

Pour certains, cela peut être une façon sympa de commencer l'année.

Pour d'autres, une façon efficace de vérifier si leur idée mérite d'être poursuivie.

Ou une expérience tellement cool que vous aurez envie de recommencer aux prochaines vacances.

Si l'aventure vous tente, réfléchissez à vos partenaires de jeu.

C'est peut-être l'occasion de tisser de nouveaux liens ou de renforcer les existants.

Si vous connaissez des adolescents ou de jeunes adultes, cela pourrait les valoriser.

Et leur donner de nouvelles idées.

Imaginez... qu'ils en parlent à leurs amis comme de quelque chose de super.

Je connais de jeunes entrepreneurs qui ont commencé ce genre de projets à 17 ans, pendant leurs études, et qui, sept ans plus tard, gagnent très bien leur vie en faisant un travail qu'ils aiment.

Et, dans notre tribu, il y a des membres de 70 ans qui démarrent leur d'entreprise en ligne.

Dans ce jeu, chacun peut avoir un rôle actif à jouer.

PS  De zéro à un. Jouez & Gagnez avec La Nouvelle École de Créativité.

 
Sylvie Gendreau