Pourquoi des Ambassadeurs ?

 
Photo : Perry Grone, Unsplash, la lettre matinale de Sylvie

Photo : Perry Grone, Unsplash, la lettre matinale de Sylvie

Pourquoi des Ambassadeurs ?

J'ai annoncé que La Nouvelle École de Créativité avait deux ambassadeurs, le premier en France et la deuxième au Sénégal (pour le moment).

Mais ai-je pris le temps de vous dire pourquoi ?

Cela s’est fait naturellement et repose sur une intuition…

...lorsque j'ai créé La Nouvelle École de Créativité, j'ai pensé que nos clients, pour la plupart, auraient l'âge de mes étudiants, la vingtaine, la trentaine et certains la quarantaine.

Ce que je n'avais pas prévu, c'est que se glisseraient, parmi eux, la fougue et la passion des plus âgés ! Je ne me doutais pas que j’aurais des étudiants de plus de 70 ans… qui feraient leurs devoirs avec assiduité et plaisir. 
 
Et que leur énergie insufflerait de l’énergie aux plus jeunes… qui adorent leurs histoires et leurs projets.

Voilà pourquoi… nos Ambassadeurs seront des SAGES qui ne se sont pas encore assagis et qui ont beaucoup à nous apporter !

Jacques l’INVENTEUR, 74 ans… a été parmi un des premiers à me parler de ses inventions. Il a touché des royautés pendant plusieurs années, il connaît la chanson ! Ce qui m’a le plus intéressée… c’est sa fougue et sa passion à construire un prototype dont le dévoilement nous étonnera (je n'en doute pas). « Même pas peur… m'a-t-il déjà écrit ! » 

Ndeye Ndiaya Ndoye, la LITTÉRAIRE a fait un doctorat à la Sorbonne dans sa jeunesse. Aujourd’hui grand-mère de deux charmantes petites filles qui vivent à Bordeaux, elle a une vie mouvementée au Sénégal… je soupçonne que des plus jeunes doivent parfois avoir du mal à suivre... tant elle pense, elle parle, elle écoute, elle bouge. Dès le début, de nos échanges, elle a commencé à écrire son livre…

Ndeye Ndiaya Ndoye inspire les jeunes et vous avez été nombreux à réagir à ses propos. Elle me fait souvent rire… la lettre matinale fait remonter des souvenirs et des anecdotes parfois très drôles ou émouvantes. Elle m’a d’ailleurs écrit :  

« Je vais tirer nos échanges et en mettre quelques extraits dans mon projet :
sanglots de femmes, car les femmes continuent de pleurer à mes côtés. »

L’écrivain italien le plus lu au monde, Erri De Luca a vécu, dans sa jeunesse, dans une Europe où les frontières étaient infranchissables pour certains.

Jeune garçon, lorsque ses parents ont aménagé dans un quartier populaire à Naples, il avait son lit dans la bibliothèque : 

« J’ai appris que les livres sont des privilégiés qui passent comme les oiseaux en haut des barrages. »

Les livres sont comme les oiseaux... ils traversent les frontières.

Donc merci à nos Ambassadeurs… pour leur énergie créatrice.

PETITE ANNONCE

Je vais ajouter un service de membership probablement vers la fin juin. Ce concept est différent des cours, il consiste à une classe de maître tous les mois,un cahier pour implanter la stratégie enseignée et un échange entre un petit groupe de personnes qui poursuivent des objectifs similaires et veulent atteindre leurs résultats. 

Je pense à trois groupes possibles (mais je n’en choisirai qu’un seul pour cette première expérience). Si vous avez d’autres idées de thèmes qui vous seraient utiles, merci de répondre à ce message, je prépare un questionnaire exploratoire pour dimanche.

Voici déjà, les trois auxquels j'ai pensé :

Leadership et Créativité (pour des dirigeants qui veulent mobiliser leurs équipes).

Coaching et Créativité (pour les consultants et coaches qui sont en mandat avec des clients et veulent aller plus loin).

Développer une entreprise sur Internet avec créativité et efficacité (pour créateurs, solopreneurs ou entrepreneurs qui veulent vendre en ligne et accroître leur productivité sans s’épuiser). Il serait question, entre autres, de nouvelles stratégies et d’automatisation. 

 
Sylvie GendreauComment