Micro porosité

 
jeremy-bishop-167203-unsplash.jpg

Il y a tant de sagesse, d'intelligence, d'ingéniosité et de générosité dans cette tribu.

En vous lisant, je me dis que j'ai une chance énorme que vous soyez là.

Chacun est unique, certes, mais ce qui est impressionnant c'est la richesse de votre unicité.

De très beaux et nombreux retours comme d'habitude.

J'ai commencé à créer un tableau de vos atouts, les molécules de notre ADN.

J'aime faire partie de votre rituel matinal (c'est la première raison qui me fait tenir mon engagement). Sabine m'écrit à propos de mes messages : « Petit, modeste, mais par micro porosité, m'envahissant gentiment, ils me confortent ou me déplacent ou me poussent à y aller. Ils me mûrissent, ou y contribuent... ça germe, ça germe. »

Sabine j'adore la micro porosité, il n'y a pas mieux pour instiller de vrais changements, c'est d'ailleurs la surprise que je vous dévoilerai demain... un nouvel atelier où j'ai invité une étudiante de La Nouvelle École de Créativité à me rejoindre pour animer une partie de cet atelier... le mystère sera dévoilé demain ! 

Vincent, nous rappelle quelque chose de très juste : « Du talent, nous en avons tous, il faut juste que le talent principal s'exprime le plus et ne pas laisser les autres prendre le dessus sinon cela serait une perte de temps et d’énergies même si ce n'est pas toujours facile de le cibler et que cela demande une très bonne connaissance de soi. »

Voilà qui nous ramène au cœur du travail de cette semaine. Je le répète souvent, car miser sur une seule chose à la fois est très difficile lorsqu'on est multipassionné. Moi la première, j'ai commencé un blogue, un podcast, des vidéos, en anglais en français... chacun exige trop de temps. J'ai dû me calmer et décider de me concentrer sur une chose à la fois pendant un certain temps, attendre avant d'en ajouter une nouvelle, puis une nouvelle, laisser le temps à la tête et au corps d'absorber tout cela : micro porosité ! (La suite demain)

C'est d'ailleurs ce que l'on fait dans le programme Dessinez votre futur, on approfondit et on déploie une seule force avant de s'étendre, c'est d'ailleurs au mois de juin dernier après ma revue trimestrielle que j'ai mis entre parenthèses plusieurs activités pour y revenir plus tard.

Si abandonner est difficile, dites-vous que vous reviendrez à vos autres talents une fois que vous aurez approfondi votre talent principal, votre plus grande force.

J'ai aimé également que vous demandiez à d'autres de vous dire vos qualités. Parfois, on ne se voit plus à force d'avoir le nez collé sur soi. 

Aujourd'hui, pour vous inspirer, je donne la parole à Ludovic Collin

« Oser être soi, c’est rêver
Écrire et se décrire
Prendre conscience
Oser être soi, c’est Agir
Maladroitement
Regarder sa peur
Se dénuder
Oser être soi, c’est revenir
À l’intérieur de soi
Là où tout a commencé
Là où tout est soi.
Puis s’ouvrir
Jouer la comédie d’être soi
Aux autres
Même si c’est inconfortable
Ça ne durera pas.
Oser être soi, c’est s’estimer
Au-delà de toute les valeurs
Oser être soi, c’est briller
Sa vrai couleur unique
Oser être soi, c’est aimer »