Les ponts entre nous

 
sahil-kaler-217110-unsplash.jpg

Salut les créatifs. Bon, vous me faites rigoler !

D'une part, j'ai bien compris vos messages délicats, je peux prendre de petites pauses, mais pas trop souvent. L'habitude de la lecture de la lettre est ancrée... et vous l'attendez. Je serai au rendez-vous, promis.

D'autre part, voici une petite anecdote amusante. Vous l'avez remarqué, j'aime les citations et peu m'importe que la personne soit célèbre ou non. Je choisis des mots, une phrase parce qu'elle a évoqué une pensée que j'ai envie de partageravec les personnes auxquelles je veux du bien...  

CITER, c'est une façon de communiquer !

Vous l'avez d'ailleurs remarqué, je donne souvent la parole à mes abonnés et c'est ainsi en vous citant les uns les autres que des liens se créent entre vous.

Aujourd'hui, Hélène Rose se réjouissait de mes citations,
elle écrit :

 « Mon message ce jour est pour vous dire que les citations dont vous truffez vos messages m'inspirent souvent. Je relisais hier celle sur le mouvement de danse de Martha Graham. Ayant lu son autobiographie, j'ai retrouvé son style avec plaisir. Et votre extrait m'a semblé très juste. Colette aujourd'hui... mon adolescence ! Mettre les mots en valeur... Et comme je viens de m'inscrire pour votre nouveau programme sur la méditation, une très belle citation de Ludovic Collins (que je ne connais pas encore) « Oser être soi, c'est s'aimer » ...comme d'autres de vos messages, je vais le partager avec quelques personnes auxquelles je veux du bien ! » (N'hésitez pas à suivre l'exemple d'Hélène... diffusons, diffusons !)

Alors, alors, Ludovic est un de nos abonnés et cette citation est extraite d'un des messages qu'il m'a écrit un jour. Je suis certaine que le message d'Hélène lui fera très plaisir et le motivera à poursuivre son projet  Merci Hélène pour ce message.

J'aime mêler les genres et les époques. J'aime notre diversité. Et je ne suis pas la seule. Vous savez que nous avons parmi nous, Daniel Logie, que j'aurais envie de surnommer notre linguiste créatif

La synchronicité entre nous se confirme une fois de plus. En écho au message d'Hélène, Daniel écrit (le même jour et presque à la même heure) :

« Parmi les instruments intelligents, j'éprouve une affection particulière pour les citations, parfois décriées par certains comme n'étant QUE des « pilules de sagesse » prédigérées, alors qu'elles sont des passerelles entre les esprits. «Citer c’est rendre hommage à ce qui a été déjà pensé. Ce n’est pas se dissimuler derrière ses citations, c’est prendre place dans un cortège. » 

Daniel partage plusieurs leçons que je ne peux reproduire ici (ce serait trop long), mais il devrait tenir un blogue, car il écrit des textes à la fois savants et parfois très drôles...  je pense qu'il y aurait des amateurs.

Je voulais également vous dire j'ai décidé de nommer une ambassadrice de La Nouvelle École de Créativité.

Après Jacques, l'INVENTEUR qui est en France, celui qui ne cesse de vous encourager à entreprendre et à innover... dont on suit la création de sonHausboat révolutionnaire ! (Il fait partie de ceux et celles qui veillent au grain pour que je ne faiblisse pas dans mon engagement de vous écrire tous les jours )

Parité oblige, et vous l'aimez déjà... j'ai nommé notre Ndeye Ndiaya Ndoye qui est au Sénégal. Elle écrit son livre, Sanglots de Femmes, dont nous suivrons les avancées (nous en ferons un best-seller depuis tous nos continents)... notre amie est de tous les combats : violence faite aux femmes, justice pour les plus démunis, soutien aux jeunes et la voici Ambassadrice de La Nouvelle École de Créativité au Sénégal. 

Ce que  j'aime particulièrement avec Ndeye Ndiaya Ndoye, c'est qu'elle ne fait pas qu'écrire et lire, elle marche !!! Sur le terrain, un pas à la fois, elle va à la rencontre de ceux qui n'ont pas tous nos privilèges.

Aujourd'hui, Ndeye Ndiaya Ndoye m'écrit : « Sylvie, on a continué avec les tics et vous savez quoi, depuis Dubaï une dame vient de faire un don de dattes pour appuyer l'idée d'une rencontre le jour de mon anniversaire qui correspond 
à la célébration de la journée du dialogue national.  

MORALITÉ. Je pouvais marquer une pause, mais avec Sylvie, on crée, on crée, on crée, contente de parler avec le monde. »


J'en profite pour rendre hommage à une des premières étudiantes du programme Ma vie telle que je l'imagine, qui lit aussi la lettre, mon amie Hania Hammoud, Docteur en droit qui mène des missions stratégiques pour l'égalité des femmes au Liban avec le premier ministre.

Et oui, Daniel, une passerelle entre les esprits : « On relie le monde avec nos mots, nos créations et nos pas... on relie les époques avec nos histoires pour inventer un demain meilleur. 

Allez mes créatifs... au boulot !

Qu'allez-vous créer aujourdhui ? Quel pont allez-vous construire ?

 
Ma vieSylvie Gendreau