Les Ailes du Désir

 
Bruno Ganz nous a quitté. L’ange Damiel dans le très beau film de Wim Wendres, Les du Désir

Bruno Ganz nous a quitté. L’ange Damiel dans le très beau film de Wim Wendres, Les du Désir

C'est embarrassant.

Pour moi.

Avez-vous la larme facile en regardant un film ? En assistant à une pièce de théâtre ? En lisant un livre ?

C'est une chose qui m'étonne toujours, mais que je ne peux contrôler. Je suis très bon public. Lorsqu'on sait me prendre par les sentiments avec intelligence, je ne résiste pas longtemps.

Mes glandes lacrymales s'activent.

Cela a beaucoup étonné mon amoureux les premières fois.

Trois souvenirs larmoyants :

  • Lire Proust et pleurer comme une Madeleine.

  • Assise au premier rang d'un petit théâtre, obligée de mettre des lunettes noires pour éviter de déconcentrer le jeu des acteurs étonnés d'avoir un tel effet sur une spectatrice.

  • Regarder le film Paris Texas de Wim Wenders et sortir du cinéma les yeux gonflés comme si je sortais d'un cimetière.


Depuis le temps, mon amoureux a compris : ne jamais oublier les mouchoirs avant de sortir !

Je vous l'ai déjà dit connaître les secrets du stortytelling ne change rien aux émotions que je ressens en regardant un bon film. 

D'une certaine manière, c'est une chance.

Plus jeune, je craignais qu'en étudiant les mécanismes de la communication, en étant critique de livres et de films, je perdrais ma capacité de croire aux histoires.

D'une certaine manière, malgré l'embarras que cela me cause, j'aime bien ces expériences émotionnelles ressenties grâce à la créativité des auteurs et le jeu des acteurs.

Sortir de l'ombre veut parfois dire laisser voir ses émotions.

Être embarrassé.

Être authentique.

N'est-ce pas le secret des meilleurs films, livres, blogues ?

Avez-vous vu le film de Win Wenders Les Ailes du Désir ?

J'espère que oui.
C'EST POÉTIQUE ET MAGNIFIQUE !

Si non, essayez de voir ce sublime film en noir et blanc, tourné en 1987.

L'acteur suisse, Bruno Ganz, qui jouait le rôle de l'ange Damiel est décédé .

Natif de Zurich, fils d’un mécanicien suisse et d’une mère originaire d’Italie, il est considéré comme l’un des plus importants acteurs germanophones de l’après-guerre, sur les planches comme au cinéma.

Après avoir incarné Hitler, dans La Chute, l'acteur a dit : « Hitler se considérait comme un artiste. »

Se considérer comme un artiste ou être créatif... ne vient avec aucun attribut de valeurs, bonnes ou mauvaises.

Cela fait écho à ma lettre de dimanche dernier où je vous parlais de Patrice Franceschi et de son humanisme engagé.

Ce qu'apporte en plus le fait de se considérer artiste, c'est une puissance d'agir.

Même quand l'idée au départ semble incroyable.


Pour preuve, le projet d'Hitler était incroyablement monstrueux.

Et pourquant, il l'a fait !

On peut créer le beau.
On peut créer le laid.
On peut se demander ce qui est beau ou ce qui est laid.

La réponse sera différente pour chacun.

Pour moi, Hitler (et tous ceux qui y ont cru) ont créé l'atrocité.
Wenders a créé le beau.

Mais ce sont mes jugements de valeur à moi. Parce que l'imaginaire et les sentiments de Wim Wenders rejoignent mes valeurs et mes sentiments.

Bien sûr, j'imagine (et j'aime croire) que les membres de notre tribu sont créatifs et humanistes.

L'histoire que je me raconte, c'est qu'on s'entraide pour croire en nos rêves les plus fous.

Et que ces rêves mis bout à bout vont faire une petite différence.

De petites touches de beauté pour ne pas laisser ce que je considère laid dominer.

Cela est personnel, bien sûr. 

Mais je pense que nous devons être vigilants. 

J'ai republié sur mon blogue l'analyse d'Arnaud Mercier sur l'ensauvagement du web.

C'est dur, c'est cru et je m'en excuse.

Mais, je pense que de laisser les choses se dérouler sous nos yeux de manière passive est de moins en moins une option.

Laisser faire, fermer les yeux, c'est permettre aux monstres de grandir.

Utiliser cette révolte en nous pour créer quelque chose de nouveau, de beau, de poétique.

Croire en nos rêves les plus fous et tout faire pour les faire arriver.

Se considérer comme un artiste, avec un humanisme engagé.

C'est une façon de combattre. Il faut rêver pour que les choses arrivent.

Rejoignez-nous dans le programme Dessinez votre futur.