L'empathie !?!

 

Même si nous sommes jeunes.

Nous n'en sommes qu'au début de notre quatrième mois.

Notre tribu a déjà un ADN qui se démarque.

Parmi nos forces : une culture de l'échange et de l'authenticité.

On veut apprendre ensemble. On ose être soi. Ce qui signifie : poser une question dès qu'un truc n'est pas clair. Émettre un avis, un coup de cœur. Donner un conseil. Faire une confidence. Partager un fou rire.

Peu à peu, entre nous, nous tissons des liens de confiance.

Et cette atmosphère est top... pour mieux apprendre et mieux créer.

Ce qui me réjouit, c'est que bien que j'enseigne à des génies de la technique, ceux-là mêmes grâce à qui vos traducteurs Google sont de plus en plus efficaces ou vos applications sont plus intelligentes... ceux qui créent des algorithmes comme d'autres créent des toiles.

Avec La Nouvelle École de Créativité, j'ai élargi le cercle. Et parmi notre tribu, il y a les plus timides. Ceux qui ont commencé à lire, juste comme ça, avec leur café le matin ou dans le métro en allant au boulot.

Et pour eux, j'essaie toutes sortes de plateformes pour éventuellement partager ce qui est le plus efficace, facile, convivial... et parfois je fais plein d'erreurs. Mais mes étudiants rigolent et m'excusent... car ils savent que non seulement je fais tout cela pour eux, mais surtout on le fait ensemble, on apprend ensemble.

Et finalement, ils commencent à se dire que peut-être eux aussi pourraient essayer. Si ce n'est pas tout de suite, un jour ils oseront.

Pour certains, suivre un cours en ligne ne leur serait même pas venu à l'idée. La technique, très peu merci pour eux.

Mais finalement... ils ont aimé, même si parfois la technique n'est pas tout à faire évidente... alors ils osent le dire, car ils savent que derrière l'écran, il y a juste assez de bienveillance pour les accompagner à faire ce petit saut. Et pour certains, ce saut représente un grand saut. Mais une fois le premier saut fait, un autre monde s'ouvre à nous.

On ouvre une petite porte, puis une plus grande et une plus grande encore.

Ma philosophie, c'est qu'une personne qui adopte la bonne attitude ne sera jamais larguée (avec nous).

Si elle veut, on est tous là pour elle. Mais bien sûr, malgré tout notre soutien, c'est elle qui devra faire. On ne fera jamais à sa place.

L'empathie
Une parmi vous m'a écrit : « L'empathie permet de recevoir sans demander. »

En fait, je vois les choses autrement.

Nous ne sommes pas empathiques pour recevoir.

Nous sommes empathiques pour comprendre l'autre.

En se mettant dans sa peau, en essayant d'imaginer la douleur qu'il ressent, ses frustrations, on peut arriver à un peu mieux le comprendre.

Je dis un peu mieux.

Car malgré notre bonne volonté, nous ne pourrons jamais être l'autre.

Pourquoi mieux le comprendre ?

Parce qu'ensuite on pourra mieux l'aider, l'accompagner, le servir.

C'est à ce moment que la notion d'échanges commence.

On ne donne pas pour recevoir en échange.

Parfois on donne à l'un ; on reçoit de l'autre.

Mais évidemment, mieux nous servons nos client ou notre mployeur, mieux nous servons ceux que nous aimons (en comprenant mieux comment nous pouvons leur être utiles), plus ils s'attacheront à nous et auront envie de nous donner en retour.

La générosité

Mais l'attente d'un retour est pernicieuse. Être stratège est intelligent. Être calculateur est mesquin.

Lorsque nous servons un client, c'est un échange. Il nous paie, on lui offre un service en échange. Mais il nous offre également des leçons, puisque chaque expérience nous apprend quelque chose.

Lorsque nous servons un enfant, il nous le rend par son amour et les leçons qu'il retient de notre éducation. Mais également les leçons qu'il nous apprend, souvent à son insu.

Mais ce qui est toujours étonnant et merveilleux, lorsqu'on donne avec son cœur, on reçoit au centuple (simplement par la joie ressentie d'être utile).

Nous, les humains, c'est une des choses qui nous rend heureux.

Se sentir utile, c'est avoir l'impression d'avoir trouvé sa petite place dans ce vaste monde.

Mais les corrélations ne sont pas toujours aussi directes.

Parfois, il faut juste donner généreusement... car la petite graine semée aidera peut-être une personne au moment où elle en a vraiment. Et il est possible qu'on n'en sache jamais rien. Et c'est très bien ainsi.

La culture

Ensemble, mes messages + vos messages, vos créations que bientôt nous partagerons, nous créons de la culture.

Nous avons décidé implicitement qu'un autre monde était possible et qu'ensemble, à notre micro-micro échelle, nous allions essayer de contribuer à le créer.

Chut... on ne le dit pas trop fort (encore), on attend les résultats. C'est leur addition qui sera époustouflante.

Mais d'une certaine manière, on y est déjà... parce qu'ensemble on crée une culture.

Et il n'y a rien de plus puissant qu'une culture.

Et cela, les amis, aucun algorithme ne pourra jamais créer une culture humaine.

C'est notre territoire. Si vous apprenez à exceller, grâce à vos soft skills, je vous promets... que vous aurez toujours du travail et des clients.

Ce sont d'ailleurs les histoires que nous allons créer ensemble et raconter à tous ceux qui voudront bien les entendre et qui sait... les inviter à nous rejoindre si le cœur leur en dit que nous dirons dans quelques années : nous étions fous, nous étions heureux, certains pensaient que c'était impossible, mais nous, nous l'avons fait.

Rejoignez dans Créer sa marque et apprenez à créer votre histoire personnelle.