FÉLICITATIONS !

 
Photo : Jason Leung, Unsplash

Photo : Jason Leung, Unsplash

Bravo !

 Si vous lisez ce message, vous commencez bien l'année.

Cela veut probablement dire que vous lisez mes messages tous les matins.

Vous avez pris une nouvelle habitude qui ne vous prend que cinq minutes tous les jours.

Cette habitude est un cadeau que vous vous faites. Un investissement pour la croissance de votre mentalité.

De petites graines pour le jardin qu'est votre cerveau.

Cinq minutes pour découvrir, réfléchir, méditer et parfois décider !

Une fois l'habitude prise, c'est facile. On clique, on lit, parfois on répond, puis on passe à autre chose.

Cette microhabitude sera peut-être à l'origine d'une idée qui transformera votre vie pour le meilleur.

Comment une habitude devient une habitude ?

La régularité.

Lorsque j'ai commencé un blogue, il y a plusieurs années, ce n'était que pour le plaisir.

Je faisais une découverte, une belle rencontre, j'apprenais quelque chose... j'écrivais un billet. Parfois très court, parfois plus long.

Mais j'étais irrégulière. Il pouvait s'écouler des mois et puis j'écrivais toutes les semaines, puis tous les mois. Juste impossible.

Jamais le même jour. Jamais la même heure.

Un petit millier de personnes me suivaient bon an mal an.

J'étais toujours surprise de recevoir des retours... car je savais que je faisais cela au gré du vent.

J'étais occupée à autre chose, c'est vrai. Mais cela me prenait plus de temps, car chaque fois, il fallait faire l'effort de m'y remettre !

Depuis mon entente avec The Conversation France, je savais que je devais être plus disciplinée. J'ai mis du temps à accepter l'invitation du directeur de la rédaction, il me semblait que cela serait trop lourd.

Et puis, j'ai fini par dire oui. Après trois mois, en janvier 2018, les lecteurs me demandaient si j'allais bien parce que je n'avais pas publié pendant trois semaines.

J'ai compris que certains attendaient. Et puisque j'avais éveillé ce désir, cette attente... ma responsabilité était de publier régulièrement. Message reçu.

C'est la décision que j'ai prise en janvier 2018.

Résultats : Plus de 300 000 lecteurs ! D'ailleurs, certains d'entre vous ont probablement fait ma connaissance par cet intermédiaire.

 La fréquence.

Si vous commencez quelque chose, vous avez le choix de le faire en dilettante ou de le faire sérieusement.

La différence sera les résultats que vous obtiendrez.

Pour un peu plus d'effort au début, vous serez récompensé largement.

Pour un peu moins d'effort, vous finirez par vous dire que votre travail ne compte pas, que les gens n'apprécient pas, que finalement vous n'êtes pas très doué.

Vous finirez par vous dire à quoi bon ?

Et vous laisserez tomber.

La constance.

Par contre, si vous vous engagez à faire sans faiblir, jour après jour.

Au début, ce sera hyper difficile, comme pour moi avec ces messages quotidiens.

Et ensuite, peu à peu, après deux, trois, voire quatre mois, vous aurez développé une agilité, une dextérité, vous y prendrez de plus en plus de plaisir.

Vous aurez des retours qui vous motiveront, qui vous inspireront et qui vous pousseront à créer davantage. À vous améliorer. À devenir plus compétent.e.

C'est comme une roue... tant qu'elle roule, tout glisse.

Et quand ce mouvement sera bien amorcé, vous serez devenu un créateur prolifique.

Prenez l'exemple de ceux qui écrivent des livres avec régularité.

Jacques Attali est un bel exemple.

Des sujets différents, toujours bien documentés, écrits avec une vraie intelligence.

Je me suis longtemps demandé comment on pouvait écrire de nombreux livres et avoir une vie en même temps.

C'est une question d'habitude, de régularité, de fréquence et de constance.

C'est une mentalité de croissance.

Je vous parle de mes projets et de mes nouveaux cours. Mais lorsque j'ai décidé de vous écrire tous les jours, ce n'était pas pour créer une lettre de vente. En tout cas, pas seulement.

Je voulais vous offrir un petit cadeau, à tout le moins essayer.

Après deux mois, je sais que plusieurs apprécient et surtout utilisent les conseils pour avancer, progresser, expérimenter.

Même si parfois je suis à la course, et qu'il m'arrive de laisser glisser quelques coquilles (horreur !), je n'ai pas faibli.

J'ai fait une promesse et je m'y tiens, car je sais que vous l'attendez. Et j'essaie de respecter une heure de diffusion. Pour vous aider à apprécier, dans votre vie (pour certaines pratiques) la régularité, la fréquence et la constance.

Ainsi, vous pouvez vous créer votre petit rituel si le cœur vous en dit.

J'aurais pu interrompre pendant les vacances.

Mais je sais qu'il faut parfois peu (une petite distraction) pour perdre une bonne habitude.

Mon travail consiste à vous soutenir. Il n'était pas question de vous abandonner alors que vous êtes tout au début de la création d'une habitude.

Yaron, un spécialiste des données massives, avec qui nous avions projeté de faire un podcast en duo sur les villes intelligentes, en 2017, mais le temps manquant, j'ai préféré me concentrer sur le projet de La Nouvelle École de Créativité, dans un premier temps, me demandait hier des conseils pour que son blogue décolle.

  1. Créer du contenu de qualité, bien sûr, qui apporte vraiment de la valeur.

  2. Publier régulièrement.

  3. Être constant.

Toutes les astuces de marketing ne remplaceront jamais ces trois principes de base qui sont les fondements lorsque vous commencez une nouvelle aventure.

Anne, qui s'efforce d'améliorer son jeu au golf m'écrit : « J’ai envie de répéter des paroles entendues de la bouche de mon coach pro : « on joue mieux non pas quand les meilleurs coups s'améliorent, mais quand les mauvais coups deviennent moins mauvais. »

C’est la fameuse question de la régularité qui taraude la plupart des joueurs amateurs.

Et j'ajouterais...

C'est la fameuse question de la régularité qui taraude la plupart des créateurs amateurs.

Hey, hey... mais les membres de la tribu de La Nouvelle École de Créativité ne sont pas des amateurs.

Moi, je sais qu'en 2019, vous serez tous « pro » (ou que vous le deviendrez) et je vous dis Bravo !

PS Si vous souhaitez devenir « pro », vous pouvez y consacrer une heure par jour (en vous amusant, c'est un atelier-jeu) pour vous rendre plus efficace et pertinent. Choisir la meilleure idée pour réussir vous permet de sélectionner la meilleure idée parmi vos idées rentables et de la valider en apprenant comment la transformer en une offre qui tient la route et pour laquelle il y aura un marché. Le 7 janvier, c'est la rentrée officielle, profitez des rabais jusqu'à dimanche seulement.

 
Sylvie Gendreau