Un clé de la réussite

 
Photo : Raspixel, Unsplash

Photo : Raspixel, Unsplash

Avez-vous des milliers de courriels qui s'accumulent dans vos boîtes mail ?

On ne fera pas de concours  😉

Il y a plusieurs choses que je veux suivre, mais j'attends d'être disponible.

Du coup, l'accumulation ne tarde pas.

Ranger nos courriels, c'est exactement comme faire du rangement en général.

On se sent si bien lorsque c'est fait... mais pour s'y mettre, c'est une autre histoire !

Ce qui me sauve, c'est que j'ai plusieurs adresses.

Ma famille, mes amis, mes étudiants et mes clients ont la priorité, bien sûr.

Mais pour être efficace, je me donne des moyens.

Dès le début de la session universitaire, j'invite mes étudiants à utiliser certains outils qui font gagner du temps à tout le monde.

Parmi ces outils, il y a Slack.

Ainsi les membres d'une équipe peuvent échanger et partager leurs documents dans leur espace virtuel, communiquer entre eux et avec moi en direct.

Mais comme toujours, certains sont distraits ou négligents.

Ils ne prennent pas le temps de télécharger l'application sur leur téléphone.

C'est dommage pour les équipes qui ont ces étudiants dans leur équipe.

Chaque fois, c'est la même histoire.

Cinq personnes perdent un temps précieux à cause d'une seule personne.

Je vois l'impatience et l'exaspération montées de la part des autres membres.

Une impatience et une exaspération qui rejoignent la mienne en début de session lorsque je dois écrire plusieurs fois aux mêmes étudiants retardataires.

À l'opposé, les équipes où tous les membres sont connectés, ça roule.

Ils finissent leurs travaux en deux temps trois mouvements.

Et ils s'amusent davantage.

Ils font des blagues, ils rigolent.

Et le plus incroyable? Ils font souvent les meilleurs travaux.

Il n'est pas rare que ce soit les équipes qui gagnent la compétition pour le meilleur projet d'innovation.

Ce sont des équipes avec les bons outils.

Des membres organisés.

Des équipes où tout le monde se respectent.

C'est comme pour l'atelier Créer sa marque personnelle.

Il y a du matériel : vidéo, lecture, exercices.
Mais je ne fais pas de remplissage.
Si je me donne la peine d'écrire et de filmer, c'est que je suis certaine que c'est utile.

Je ne mets que des choses que j'utilise.
Je partage l'essentiel de ce que j'ai lu ou de ce que je sais.

Des formations sont plus courtes, d'autres sont plus longues.

Ce qui compte, c'est de donner ce qu'il faut pour apporter la bonne valeur.

Et plus important encore, c'est que les outils et les guides, aillent à l'essentiel.

Une fois qu'on a réfléchi, qu'on comprend ce que l'on fait et pourquoi on le fait, j'aime bien qu'on puisse faire les choses en deux temps trois mouvements.

J'aime qu'on puisse y revenir facilement. 

Qu'on retrouve rapidement ce que l'on cherche.

Ce qui coûte le plus cher dans nos vies ?

C'est de perdre notre temps avec des choses insignifiantes.

Soit parce que les explications sont nébuleuses, on perd un temps fou juste pour comprendre.

Soit parce qu'on n'a pas les bons outils, on met le double du temps pour faire ce que d'autres font plus rapidement.

Soit parce qu'on dépend de personnes désorganisées.

Dans un monde où les personnes doivent devenir de plus en plus autonomes, cela deviendra la responsabilité de chacun d'être clair, efficace et respectueux.

Si on enseigne ou on écrit... on doit faire l'effort d'être clair. Écrire simplement. Sauf si on fait de la littérature, bien sûr.

Si on est membre d'une équipe... on doit réfléchir à ce que nos négligences coûtent aux autres membres.

Si on offre des services ou des produits... on doit penser à faire gagner du temps à nos clients.

Il y a une astuce pour faire tout cela de manière simple et naturelle.

Vous voyez ce que c'est ?

L'empathie.

Dès qu'on se met dans la peau de l'autre personne, on peut corriger la situation.

Dès qu'on ressent les frustrations de l'autre, on change de comportement.

L'empathie est une des choses qu'on apprend et qu'on pratique dans l'atelierCréer une marque qui a de l'impact.

Ceux et celles qui maîtriseront ce genre de compétences réussiront mieux que les autres.

Au moment de faire le tri... il sera facile de choisir.

Et ils se trouvent qu'on a de plus en plus de choix.

On peut choisir ses professeurs.

On peut choisir ses coéquipiers.

On peut choisir ses méthodes.

On peut choisir ses outils.

Et si l'on souhaite être choisi, on devra faire ce qu'il faut.

Mais si on a développé l'empathie... ce sera beaucoup plus facile.

PS  Je vous attends pour Créer une marque personnelle qui a de l'impact.

 
Sylvie Gendreau