ÉPISODE 004 🎧Fausse intuition

 

QU’EST-CE QUI REND LE PLUS HEUREUX ? NE RIEN FAIRE OU NE FAIRE QUE TRAVAILLER NE CONVIENT À PERSONNE. BIEN SÛR. TROP DORMIR OU NE PAS DORMIR SUFFISAMMENT NON PLUS. DANS CET ÉPISODE, IL SERA QUESTION D’ASTUCES POUR MAINTENIR PLUS D’ÉQUILIBRE DANS NOS VIES.

— transcription —

Marie a toujours eu tendance Ă  exagĂ©rer. Lorsqu’elle aime, elle aime trop. Lorsqu’elle travaille, elle travaille trop. Lorsqu’elle mange, elle mange trop.

Des experts lui ont dit que le grand responsable de ses comportements déréglés étaient ses émotions exacerbées, déclencheur de sa perte de contrÎle.

Ensuite, il faut peu de choses pour qu’il y ait un dĂ©rapage et que cela devienne des habitudes. Dans le cas de Marie, il s’agit de mauvaises habitudes.

Cela lui a causĂ© un mal-ĂȘtre incroyable jusqu’au jour oĂč elle a enfin trouvĂ© des pistes pour s’en sortir
 elle a pu rĂ©inviter l’équilibre dans sa vie.

Ah ! Marie, ce qu’elle a souffert au sortir de l’adolescence et de la jeune vingtaine. Tous les dangers la guettaient : l’anorexie et la boulimie. Les travaux scolaires toujours Ă  la derniĂšre minute, la privant d’un sommeil salvateur. Et ses premiĂšres histoires d’amour qui lui ont fait vivre des crises qui ont beaucoup inquiĂ©tĂ© ses proches.

Aujourd’hui, Marie se porte mieux. Je ne sais pas si certains parmi vous ont vĂ©cu une situation similaire. Il faut parfois peu choses pour faire dĂ©raper une vie.

Ce qui a aidĂ© Marie Ă  s’en sortir, c’est plusieurs choses. Elle a changĂ© ses frĂ©quentations, recherchant des personnes plus Ă©quilibrĂ©es, prenant conscience que certaines relations Ă©taient toxiques pour elle.

Cela a commencĂ© tout doucement, un petit pas Ă  la fois. Mieux choisir ses amis, apprendre Ă  s’organiser, Ă  anticiper, Ă  planifier, Ă  s’organiser. Tout n’est pas toujours parfait, mais elle arrive Ă  garder le cap. Marie a repris les rĂȘnes de sa vie.

J’ai parcouru les mĂ©gatendances annoncĂ©es, la population en gĂ©nĂ©ral est Ă  risque. Les problĂšmes ne disparaissent pas d’eux-mĂȘmes et les choses deviendront difficiles pour plusieurs. Que ce soit la migration des populations Ă  cause du climat, les consĂ©quences environnementales sur la santĂ©, les nouvelles technologies qui exigent une adaptation rapide et constante.

Aucune personne n’a de contrĂŽle sur ces Ă©piphĂ©nomĂšnes. Mais chacun peut avoir le contrĂŽle sur certains aspects de sa vie.

Une des premiÚres choses est de développer notre capacité à écouter ses intuitions. Sais-tu faire la différence entre les deux petites voix en toi ?

As-tu remarquĂ© que lorsque tu es stressĂ© et tendu, il t’arrive de faire plus de bĂȘtises ? Tu Ă©coutes alors la petite voix Ă©nervĂ©e. Tu penses que ce sont tes intuitions, mais lorsque nous sommes Ă©nervĂ©s, voire apeurĂ©s, c’est plutĂŽt la peur ou l’ego qui rĂ©agit. Et cette petite voix peut mĂȘme parfois dĂ©passer les bornes
 et frĂŽler l’hystĂ©rie. Et si nous prenons des dĂ©cisions dans cet Ă©tat, il est fort probable que ce seront de mauvaises dĂ©cisions.

Garder son calme en situation de stress requiert une vraie sagesse. C’est pourtant l’unique façon d’avancer.

Si on dĂ©veloppe des rituels pour se calmer, que ce soit avec des exercices de pleine conscience ou de mĂ©ditation, si on apprend Ă  respirer correctement, Ă  aller faire une promenade en solitaire pour trouver des rĂ©ponses Ă  ses questions, la voix qui nous rĂ©pond sera plus calme et posĂ©e. Tu l’as reconnu, c’est la voix de l’intuition.

L’exercice que j’aimerais te proposer cette semaine, c’est de t’exercer Ă  faire la diffĂ©rence entre ces deux voix que tu entends et qui guident tes actions : est-ce la peur ou l’ego, ou est-ce l’intuition ?

Apprendre Ă  Ă©couter son intuition le plus tĂŽt possible dans la vie est trĂšs utile pour avancer plus sereinement, mais pas seulement.

J’échangeais aujourd’hui avec une artiste-membre de La Nouvelle École de CrĂ©ativitĂ© trĂšs talentueuse. Une femme sensible.

Elle me disait que dans sa vie, il y a eu beaucoup de miracles hasardeux, alors qu’elle est plutĂŽt du cĂŽtĂ© des gens qui pensent que les choses se mĂ©ritent, par le travail, la volontĂ©, la maĂźtrise. Et ce qui lui est arrivĂ© de mieux, c’était quand elle s’est laissĂ©e faire par la vie, quand elle a su se placer intuitivement au bon endroit, sans rien forcer


Sabine a dit le mot clé : « se laisser faire par la vie et se placer intuitivement au bon endroit, sans rien forcer. »

Cela, chers amis, c’est l’ultime façon d’écouter ses intuitions.

Cela s’apprend au jour le jour. Et c’est ce que Marie a commencĂ© Ă  apprendre. Et son intuition la mĂšne doucement vers plus d’équilibre.

Aujourd’hui, elle a compris qu’elle devait mieux choisir ses amis et ses frĂ©quentations.

Nous sommes tous trĂšs influençables. J’aime rĂ©pĂ©ter Ă  mes Ă©tudiants qu’avec quelques amis crĂ©atifs et intelligents, on devient soi-mĂȘme un peu plus crĂ©atifs et intelligents.

Avec des personnes intransigeantes et brusques, on devient plus stressés et déséquilibrés.

Nos intuitions ne sont pas toujours rationnelles, comme la plupart de nos dĂ©cisions d’ailleurs.

Nous sommes des ĂȘtres Ă©motionnels. Mais apprendre Ă  Ă©couter nos intuitions permet d’y voir plus clair et d’avancer plus sereinement vers le but poursuivi.

Cela dĂ©rape lorsque nous perdons pied et que nous n’entendons plus que la petite voix Ă©nervĂ©e en nous et non la voix calme de l’intuition.

Pour revenir à Sabine qui est inscrite au programme en ligne Ma vie telle que je l’imagine, cela est fascinant de la voir avancer. Elle me disait, c’est fou ce que l’on se connaüt mal.

En effet. Parfois on veut aller vite et faire l’économie de ce temps Ă  s’observer, Ă  analyser nos attitudes et comportements, pourtant lorsqu’on le fait
 le brouillard se lĂšve et on sait que si on Ă©coute nos intuitions, au bout de la route, nous aurons gagnĂ© et beaucoup appris.

Mais il faut suivre les bons repĂšres, frĂ©quenter les bonnes personnes (pour nous) et tenter de maintenir l’équilibre qui nous permet d’avancer le plus sereinement possible malgrĂ© des jours oĂč les vagues qui nous frappent sont comme des tsunamis.

Rappelons-nous de toujours revenir à nos intuitions
 et de faire confiance à la vie. Rappelons-nous que parfois les pires épreuves nous mÚneront vers une grande réussite. La différence se joue entre ceux qui se découragent et abandonnent, et ceux qui gardent le cap malgré les épreuves.

Combien d’auteurs Ă  succĂšs, d’artistes, d’entrepreneurs ont partagĂ© ce genre d’histoires. Ils sont lĂ©gions.

Ils Ă©taient au pied du mur, mais ils ont gardĂ© la tĂȘte froide, ils ont fait confiance, mĂȘme quand tout semblait dĂ©sespĂ©rĂ©, et la vie les a mis lĂ  oĂč ils devaient ĂȘtre. Et boom. Le succĂšs est entrĂ© dans leur vie avec encore plus de forces que toutes les Ă©preuves qui avaient entravĂ© leur route.

Pour ceux et celles qui souhaitent mieux se connaĂźtre, jetez un coup d’oeil au programme en ligne Ma Vie telle que je l’imagine. Les inscriptions sont fermĂ©es au moment oĂč j’enregistre cet Ă©pisode, mais vous pourrez rejoindre la liste d’attente.

Toute personne devrait avoir une ligne de vie pour traverser les tempĂȘtes en gardant un pied marin.

Bon, je salue mes amis bretons au passage
 j’ai commencĂ© Ă  concevoir le cours Ma vie, lorsque je vivais Ă  Saint-Malo
 cela explique peut-ĂȘtre toutes ces rĂ©fĂ©rences marines.

Ce qu’il faut retenir de cet Ă©pisode, c’est que ce que nous pensons ĂȘtre une intuition est parfois une petite voix Ă©nervĂ©e dictĂ©e par la peur, la colĂšre ou l’ego. La voix de l’intuition est beaucoup plus calme et posĂ©e. Elle porte en elle une certitude. Notre plus grand dĂ©fi est de rĂ©ussir Ă  reconnaĂźtre ces deux voix
 pour faire la part des choses et Ă©couter la voix de l’intuition profonde.

Et ce, malgrĂ© le tumulte du monde. MalgrĂ© le tumulte en soi. C’est l’exercice que je te propose cette semaine, pratiquer une Ă©coute active, en silence, en mĂ©ditant, en marchant, en respirant pour toujours s’amĂ©liorer afin d’apprendre Ă  mieux reconnaĂźtre la voix profonde de l’intuition lorsqu’elle se manifeste
 car, si c’est vraiment l’intuition, il y rarement meilleur guide.

Si tu as aimĂ© ce podcast, merci de t’abonner et n’hĂ©site pas Ă  me laisser un commentaire ou me poser une question, je serai ravie d’y rĂ©pondre dans un prochain Ă©pisode.

On se retrouve dans un prochain Ă©pisode, dans le groupe privĂ© de La Nouvelle École de CrĂ©ativitĂ© ou au sein de la tribu crĂ©ative.

 
Sylvie Gendreau